•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régie de la plaque tournante : le NPD demande une enquête sur la location d'anciens bureaux

Des canapés et un escalier dans les bureaux de l'ancien siège social de la Régie de la plaque tournante de transport mondial.

Les bureaux de l'ancien siège social de GTH sont loués à une entreprise de technologie.

Photo : Radio-Canada / Colliers International

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan demande au Commissaire aux conflits d’intérêts de mener une enquête sur la ministre Christine Tell en lien avec la location controversée d’anciens bureaux de la Régie de la plaque tournante de transport mondial (GTH) par une compagnie détenue en partie par son fils.

Dans une lettre adressée au commissaire Ronald Barclay, en date du 13 janvier 2020, la porte-parole de l’opposition officielle au sujet de GTH, Cathy Sproule, demande à ce dernier de mener une enquête sur le possible conflit d’intérêts impliquant la ministre des Services correctionnels et de la police, Christine Tell, et son fils.

En octobre 2019, la société sMedia, détenue en partie par le fils de Christine Tell, a signé un bail de 10 ans pour la sous-location d’anciens locaux appartenant à la Régie, qui, depuis le 1er octobre 2019, sont gérés par Colliers International, une agence immobilière spécialisée dans les services immobiliers commerciaux. Le loyer de sMedia est toutefois moins élevé que ce que GTH paye chaque mois.

Avant la requête de Cathy Sproule, la ministre Christine Tell avait demandé au Commissaire aux conflits d’intérêts de se pencher sur le dossier pour s’assurer que tout est en ordre.

Le chef du NPD de la Saskatchewan, Ryan Meili, avait demandé un meilleur encadrement sur les règles entourant les conflits d’intérêts.

Avec les informations de Charles Lalande

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique