•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Froid glacial : Vancouver ouvre ses refuges d'urgence aux sans-abri

Un itinérant est devant un centre d'hébergement. Il est penché et tient un papier dans ses mains. Il est entouré de neige et d'un panier d'épicerie rempli couvert d'une toile bleue pour protéger ses effets personnels.

En mars 2019, la ville de Vancouver comptait plus de 600 personnes qui dorment à l'extérieur et qui ne sont dans aucun refuge.

Photo : Radio-Canada

Claudia Cantin

La Ville de Vancouver a ouvert ses quatre centres chauffés et des abris d'urgence pour fournir un toit aux sans-abri la nuit.

Deux des centres chauffés sont dans le Dowtown Eastside, un dans le West End et l'autre dans l'est de Vancouver.

L'adresse des centres et leurs heures d’ouverture sont les suivantes : 

  •  Brittania Community Centre :1739, rue Venables, de 21 h à 8 h 30.

  •  Vancouver Aquatic Centre : 1050, avenue Beach, de 22 h à 6 h.

  •  Powell Street Gateway : 528, rue Powell, de 21 h à 7 h.

  •  Overdose Prevention Society : 58, rue Hastings, de 23 h à 8 h.

« Ces centres peuvent recevoir 160 personnes, mais tous les gens dans le besoin sont les bienvenus et nous n’allons refuser personne », dit Celine Mauboules, directrice des services aux itinérants de Vancouver.

Une femme debout parle avec plusieurs micros qui sont pointés dans sa direction.

Celine Mauboules, directrice des services aux itinérants de la Ville de Vancouver, s'adresse aux journalistes pour expliquer les services supplémentaires offerts aux sans-abri.

Photo : Radio-Canada

Ces centres ouvrent dès que la température tombe à -5 degrés Celsius, sauf le centre Powell Gateway qui ouvre ses portes dès que la température tombe à 0 degré Celsius. Ce dernier aide surtout les personnes qui vivent au parc Oppenheimer et dans le Downtown Eastside.

Un itinérant marche devant le centre Powell Getaway dans le Dowtown Eastside.

Au cours de la dernière fin de semaine, près de 200 personnes sont venues au centre chauffé Powell Gateway.

Photo : Radio-Canada

Celine Mauboules rappelle que ces hébergements pourront être ouverts aussi longtemps que nécessaire, selon les conditions météorologiques : « Nous voulons nous assurer que toute personne qui dort dehors sait qu’il y a des endroits chauds, secs et sécuritaires où aller. »

En raison des conditions météorologiques hivernales, Vancouver travaille en équipe avec ses partenaires communautaires pour ouvrir des abris météorologiques extrêmes. Il y aura 160 places disponibles pour la nuit de lundi à mardi.

Il fait terriblement froid et on veut s’assurer que toutes les personnes qui sont dehors dorment à l’intérieur.

Celine Mauboules, directrice des services aux itinérants de la ville de Vancouver

Ces abris permettent aux itinérants d’apporter leurs effets personnels ainsi que leurs animaux et fournissent de la nourriture ainsi que des boissons chaudes.

Ils sont ouverts à partir du moment où le facteur éolien est de 0 et quand il y a une accumulation de neige ou de pluie importante.

Tous ces types de refuges ne fournissent pas de lits. Les sans-abri doivent donc apporter le nécessaire pour dormir. Ils constituent une offre supplémentaire par rapport aux refuges qui, eux, sont offerts toute l’année et aux refuges temporaires d’hiver.

Une autre option réside dans les centres communautaires et les immeubles publics de la ville qui sont ouverts pendant la journée et qui permettent de se réchauffer.

Avec les informations de Timothé Matte-Bergeron

Ailleurs sur le web :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Conditions météorologiques