•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une analyse réclamée sur le prix de l'essence aux Îles-de-la-Madeleine

Une pompe à essence dans une voiture.

Le député des Îles-de-la-Madeleine dit remarquer que l'essence coûte généralement de 10 à 15 sous plus cher aux Îles qu'en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada

Catherine Poisson

Les Madelinots ont le droit de savoir s'ils paient un juste prix à la pompe, selon le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, qui réclame une analyse spécifique à l'archipel sur le prix de l'essence.

Joël Arseneau déplore que la Régie de l'énergie ait exclu les données relatives aux Îles dans son rapport sur le prix de l'essence en Gaspésie, publié en décembre.

Si on avait inclus le territoire des Îles-de-la-Madeleine, les chiffres seraient fort différents, avance le député.

Systématiquement, les Madelinots qui vont en Gaspésie remarquent une différence de 10 à 15 sous avec le territoire des Îles. Et on sait qu'entre Gaspésie et le reste du Québec, il y a encore une différence notable.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Ça fait des années qu'on se demande pourquoi on doit payer aussi cher pour l'essence alors qu'objectivement, oui la distance est là, mais on est approvisionnés par des navires et c'est habituellement moins cher que le transport routier. Alors ce qu'on veut, c'est comprendre qui a fixé les marges bénéficiaires et est-ce qu'elles sont justes, précise-t-il.

Joël Arseneau en entrevue avec Radio-Canada.

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, dit remarquer que l'essence coûte généralement de 10 à 15 cents plus cher aux Îles qu'en Gaspésie.

Photo : Radio-Canada

Le député demande donc à la Régie de l'énergie de réaliser la même analyse qu'en Gaspésie, mais spécifique pour l'archipel.

Si les prix sont effectivement plus chers et que les pratiques sont à revoir, on pourra faire des demandes aux instances appropriées, mais pour l'instant on a besoin d'information, indique M. Arseneau.

Selon les données du rapport de la Régie de l'énergie, les détaillants gaspésiens profitaient, en décembre dernier, d’une marge de détail estimée à 9,4 ¢/litre comparativement à 4,8 ¢/litre pour l’ensemble du Québec, soit un écart de 96 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie pétrolière