•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un homme plaide coupable aux accusations de tentatives de meurtre sur une femme et un bébé

Alex Stavropoulos avoue qu'il a eu l'intention de commettre un meurtre plusieurs mois avant de passer à l’acte.

Une voiture et une poussette pour bébés entourés d'un ruban de sécurité de la police.

L'agression s'est produite près de ce véhicule.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

Alexander Stavropoulos plaide coupable à deux chefs d’accusations de tentative de meurtre et une accusation de manquement aux conditions de sa probation.

L’homme a poignardé une mère de 35 ans et frappé son bébé de 8 mois dans le terrain de stationnement d’un magasin de Sudbury, en Ontario, en juin 2019.

L’accusé a reconnu sa culpabilité à deux accusations de tentative de meurtre et à une accusation de manquement aux conditions de probation lors de sa comparution lundi .

Les avocats de la défense et de la Couronne se sont mis d’accord sur les faits dans cette affaire.

Dans sa déposition à la police, Alex Stavropoulos a avoué avoir eu l'intention de commettre un meurtre plusieurs mois avant de passer à l’acte.

Des policiers examinent une scène de crime.

Les agressions se sont produites dans le stationnement devant un magasin d'artisanat.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Il cherchait à tuer une jeune femme blanche et un enfant. Il se décrit comme un célibataire involontaire ou incel.

Je suis en colère contre les femmes blanches, a-t-il dit à la police après son arrestation. Je les aime, mais elles ne veulent pas coucher avec moi.

Le 3 juin 2019, Alex Stavropoulos achète quatre couteaux avant de rôder pendant quelques heures dans le terrain de stationnement d’un magasin.

J’étais décidé, je voulais tuer un enfant et j’attendais le bon moment.

Alex Stavropoulos

En milieu d’après-midi, il voit une mère, sa fille et son bébé sortir d’un magasin. Alors que la mère attache sa fille dans la voiture, Alex Stavropoulos se jette sur elle et la poignarde cinq fois dans le cou, sectionnant une artère importante.

Il se tourne alors vers la poussette et tente de poignarder le bébé. La mère se débat et l’attaquant ne parvient qu’à le frapper, lui infligeant de multiples contusions à la poitrine.

Un passant se porte à la rescousse des victimes et parvient à neutraliser l'attaquant après qu'il se soit infligé une blessure superficielle au cou.

Alex Stavropoulos pleurait en silence aujourd'hui en cour tandis qu'un avocat relatait ces événements. Lors de sa déposition à la police, il avouait toutefois n'éprouver aucun remords.

La famille de la victime était visiblement émue.

La Couronne cherche à déclarer Stavropoulos délinquant dangereux, afin qu’il puisse rester en prison pour une durée indéterminée.

Ce n’est pas la première fois que l'homme commet un acte violent. Il avait attaqué des gens au terminus d'autobus de Sudbury en 2018 avec des couteaux.

Le centre des transports du Transit du Grand Sudbury.

La station d'autobus de Sudbury a dû être fermée temporairement lors de la dernière attaque violente d'Alex Stavropoulos.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Alex Stavropoulos avait alors été condamné à deux ans de probation avec une interdiction de posséder une arme durant cinq ans.

Il recevait par ailleurs des soins pour ses troubles de santé mentale et vivait dans un appartement géré par l’Association canadienne pour la santé mentale

Sa sentence n'a pas encore été prononcée. Sa prochaine comparution doit avoir lieu le 23 janvier.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Nord de l'Ontario

Crimes et délits