•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le court métrage canadien Brotherhood nommé aux Oscars

Un enfant regarde au loin.

Le film « Brotherhood », de Meryam Joobeur, une réalisatrice tunisienne et américaine installée à Montréal, est en nomination pour les Oscars 2020 dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction.

Photo : Travelling Distribution

Radio-Canada

Le court métrage Brotherhood, tourné par la cinéaste Meryam Joobeur, qui est installée à Montréal, est en lice pour un Oscar, tout comme le film d'animation Dragon 3 : le monde caché, réalisé par le Québécois Dean DeBlois. Les nominations pour les prochains Oscars ont été annoncées lundi matin.

Coproduction de la Tunisie, du Canada, du Qatar et de la Suède, ce film raconte l'histoire d'un berger tunisien ébranlé par le retour de son fils de Syrie.

Déjà primé dans plusieurs festivals, dont le Festival international du film de Toronto, Brotherhood a été tourné par Meryam Joobeur, une réalisatrice tunisienne qui vit à Montréal.

Je tiens à remercier tout particulièrement la communauté cinématographique québécoise, tunisienne et internationale pour leur soutien à la création de Brotherhood, un film tourné dans l'un de ces petits endroits reculés du monde, mais qui a réussi à parler au-delà des frontières.

Meryam Joobeur, réalisatrice du film « Brotherhood »

Je suis très fière [de cette nomination], a ajouté Meryam Joobeur en entrevue avec Catherine Richer, la chroniqueuse culturelle de l'émission Le 15-18.

Ce film a changé ma vie. Il m'a donné confiance en moi-même, a-t-elle déclaré.

La même productrice que pour Fauve, nommé en 2019

La nomination de Brotherhood constitue un doublé pour la maison de production québécoise Midi La Nuit, qui a produit ce film ainsi que Fauve, nommé pour l'Oscar du meilleur court métrage l'an dernier.

C'est surréel, a confié la productrice Maria Gracia Turgeon de Midi La Nuit.

Le travail accompli l'an dernier dans le contexte de la sélection aux Oscars de Fauve et l'expérience accumulée bénéficie à Brotherhood dans la course aux Oscars. L'an dernier, tout était nouveau [...] [Aujourd'hui], je me sens mieux outillée, a expliqué Maria Gracia Turgeon, qui peut compter sur la même équipe que l'an dernier. Celle-ci est notamment composée d'une relationniste spécialisée en Oscars.

Court métrage d'une durée d'environ 25 minutes, Brotherhood peut être visionné en ligne, sur la plateforme Vimeo (Nouvelle fenêtre).

D'autres Canadiens se distinguent

Le réalisateur québécois Dean DeBlois voit son film Dragons 3 : le monde caché (How to Train Your Dragon: The Hidden World) nommé dans la catégorie du meilleur film d'animation. Ce film américain est une production des studios DreamWorks.

C'est l'acteur montréalais Jay Baruchel qui prête sa voix au personnage principal, un jeune Viking.

L'ingénieur du son canadien Paul Massey est de son côté nommé dans la catégorie du meilleur mixage sonore pour son travail sur Ford contre Ferrari.

Il s'agit d'une neuvième nomination aux Oscars pour l'homme né en Angleterre, qui a travaillé à Toronto pendant 13 ans en début de carrière avant de s'installer à Los Angeles. L'an dernier, il a remporté la statuette pour son travail sur Bohemian Rhapsody.

Le chef décorateur canadien Dennis Gassner est lui aussi dans la course grâce à son travail sur le film de guerre 1917. Il s’agit de sa septième présence aux Oscars. Il a gagné la statuette de la meilleure direction artistique en 1992 pour le film Bugsy, le gangster sans scrupule. Sa plus récente nomination était pour les meilleurs décors, en 2018, pour le film Blade Runner 2049, réalisé par le québécois Denis Villeneuve.

La cérémonie des Oscars se déroulera le 9 février prochain à Los Angeles.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts