•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les quatre motoneigistes égarés dans les Chic-Chocs retrouvés sains et saufs

Paysage des Chic-Chocs

Les motoneigistes se trouvaient dans un secteur difficile d'accès, près de Marsoui, selon la Sûreté du Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

Une opération de sauvetage a permis de rescaper quatre motoneigistes américains égarés depuis samedi dans les Chic-Chocs.

Les services d’urgence ont été alertés vers 21 h samedi.

C’est par la voie des airs que la Sûreté du Québec a réussi à rejoindre les hommes, qui se trouvaient dans un secteur difficile d’accès, près de Marsoui.

Les quatre motoneigistes faisaient partie d'un groupe de sept Américains venus faire du « snowcross », une forme de motoneige hors-piste, selon la Sûreté du Québec.

La SQ raconte qu'un motoneigiste serait resté coincé dans une vallée. Les trois autres se seraient enlisés à leur tour en tentant de venir en aide au premier motoneigiste.

La SQ souligne que les motoneigistes possédaient un système de communication par satellite. C'est grâce à ça qu'ils ont été localisés, indique son porte-parole, Claude Doiron.

Claude Doiron ajoute qu'il a fallu plusieurs essais pour retrouver les quatre hommes en raison des conditions météorologiques difficiles.

On a envoyé, dans la journée de [dimanche], un premier groupe de motoneigistes de la SQ qui a dû rebrousser le chemin. On est retourné plus tard dans la journée pour se rendre le plus près possible de ces gens-là. À ce moment-là, on a pu envoyer des policiers en raquette. Ils ont marché 2,5 kilomètres pour retrouver les motoneigistes.

Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec pour le Bas-Saint-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine.

Les quatre motoneigistes, âgés de 21 et 44 ans, ont été conduits à l’aéroport de Sainte-Anne-des-Monts par hélicoptère dans la soirée de dimanche, où des ambulanciers les ont pris en charge.

La Sûreté du Québec précise qu’ils sont tous sains et saufs.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers