•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba pourrait voir la pire infestation de sauterelles en 10 ans

Une moissonneuse-batteuse récolte un champ d'avoine sous un ciel bleu.

Les sauterelles préfèrent les céréales aux autres récoltes.

Photo : Radio-Canada / Ron Boileau

Gavin Boutroy

Le temps chaud et sec de l’été 2019 a provoqué une forte hausse de la population de sauterelles nuisibles au Manitoba. Ainsi, la province prévoit que 2020 est susceptible de voir la pire infestation de sauterelles de la décennie, une menace pour les cultures.

Selon l’entomologiste de la province, John Gavloski, la population de sauterelles du Manitoba change en fonction de deux facteurs : le temps et les ennemis naturels de ces insectes. Le temps leur a été favorable au cours des trois dernières années, ils aiment les étés chauds et secs , dit-il.

[Dans ces conditions] il y a moins de pathogènes dans la population, les sauterelles atteignent l’âge adulte plus rapidement et pondent plus d’œufs, poursuit l'entomologiste. Ainsi, nous avons vu grimper la population au cours des deux dernières années dans l’enquête que nous réalisons en août.

Ils peuvent toucher beaucoup de récoltes et leur nombre pourrait être très important.

John Gavloski, entomologiste d'Agriculture et Développement des ressources Manitoba

Il y a plus d’une centaine d’espèces de sauterelles au Manitoba, mais seules quatre d’entre elles nuisent aux agriculteurs. L’enquête a pour but d’estimer la population de ces quatre espèces.

Une carte du sud du Manitoba avec de larges secteurs jaunes ou oranges, montrant le risque de présence de sauterelles.

Une carte du gouvernement provincial montrant que plus de la moitié des régions agricoles du Manitoba sont à risque léger, modéré ou sévère d'infestation de sauterelles nuisibles.

Photo : Capture d'écran/gouvernement du Manitoba

Une importante population de ces espèces de sauterelles peut nuire à toutes sortes de cultures, dont les céréales, les légumineuses et les oléagineux. Elles préfèrent les céréales, moins le canola ou le soja, mais elles les mangeront si les autres sources de nourriture ne sont pas abondantes, indique M. Gavloski.

Si les populations continuent d’augmenter, nous allons voir beaucoup de personnes qui inspectent les bordures de leurs champs et de leurs fossés et des insecticides seront peut-être nécessaires dans ces secteurs, poursuit-il.

Le pire fléau en 10 ans

L’entomologiste estime que le Manitoba n’a pas vu de conditions aussi favorables à une infestation de sauterelles en 10 ans.

Quatre cartes du sud du Manitoba principalement vertes, indiquant un faible risque d'infestation de sauterelles.

Des cartes montant les prévisions de population de sauterelles pour 2016, 2017, 2018 et 2019. Le risque d'infestation de sauterelles y est nettement plus faible qu'en 2020.

Photo : Capture d'écran/gouvernement du Manitoba

Ce qui s’est passé à ce moment-là, c’est que nous avons vu de très fortes pluies en juin qui ont décimé la population de sauterelles. De fortes pluies suivant l’éclosion d'œufs causent une baisse importante de la population, dit-il.

Le sud-ouest de la province est le plus à risque d’infestation, suivi par la région d'Entre-les-Lacs. Cependant la population de sauterelles étant en hausse partout au Manitoba, John Gavloski recommande même aux agriculteurs de l’est d’être vigilants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Agriculture