•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Couverture cellulaire en Abitibi-Témiscamingue : le GIRAT augmente la cadence

Une tour de transmission cellulaire

L'une des quatre tours réalisées en 2019 par le projet du Girat, la tour de Belleterre.

Photo : Gracieuseté, Josée Rivard

L'organisme Gestion de l'inforoute régionale de l'Abitibi-Témiscamingue (GIRAT) et son partenaire Bell augmentent la cadence pour la réalisation du projet Mobile A-T, dont l'objectif est d'offrir une couverture cellulaire à plus de 95 % de la population d'ici 2021.

Cette décision fait en sorte que dès le printemps prochain, les automobilistes pourront avoir accès aux ondes cellulaires sur la majorité de la route 117 contenue dans la réserve faunique La Vérendrye.

Le Girat devait originellement installer 26 sites cellulaires au cours des deux prochaines années, soit 13 en 2020 et 13 en 2021.

Après une entente avec son partenaire principal, Bell, la majorité des sites sera finalement livrée dès cette année.

Le président du GIRAT, Alexandre Binette, n'est toutefois pas en mesure de confirmer combien des 26 tours seront livrées en 2020. « Ce sera l'essentiel », garantit-il et les autres suivront au début 2021.

L'essentiel dont parle Alexandre Binette inclut les quatre tours de la réserve faunique La Vérendrye, pour répondre aux besoins des usagers qui empruntent cette région.

C'est un axe très important au niveau du développement des tours de la réserve faunique La Vérendrye.

Alexandre Binette, président du GIRAT

Selon le président du Girat, « Mobile AT est le plus gros projet de développement cellulaire au Canada en ce moment et Bell a d'autres échéanciers et d'autres projets qui suivront évidemment, donc ce qui était le plus efficace était d'accélérer les choses et de compresser l'échéancier. »

Un peu de retard en 2019

Pour 2019, le GIRAT a pris un peu de retard comparativement aux objectifs qui avaient été fixés. Six sites cellulaires devaient être mis en fonction. Les tours de Vassan, Kipawa, Belleterre et Landrienne sont opérationnels alors que celles du Lac Beauchastel et de Val-Senneville, devraient être complétées au printemps prochain.

Le GIRAT est dans l'attente de permis et d'autorisations pour la réalisation de ces travaux. Certaines autorisations doivent venir de la Comission de protection du territoire agricole.

Malgré ce léger retard, le président du GIRAT estime que le projet, dont la valeur est de plus de 15 millions de dollars, avance bien.

Le projet va bon train et il y a certaines choses dont nous n'avons pas le contrôle, mentionne M. Binette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !