•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recrutement de nouveaux curleurs représente un défi de taille

Un jeune joueur de curling lance sa pierre.

Sous les regards attentifs des spectateurs, ce joueur a lancé sa pierre avec enthousiasme.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Club de curling de Chicoutimi a accueilli son tournoi réservé aux joueurs de 18 ans et moins de vendredi à dimanche. Même si cet événement a réuni pas moins de 25 équipes d'ici et d'ailleurs composées de quatre ou cinq athlètes, l’organisation peine toujours à convaincre davantage de jeunes de s’intéresser à cette discipline sportive.

À l’heure actuelle, le Club de curling de Chicoutimi compte approximativement 280 membres, mais seulement 12 d’entre eux sont âgés de 18 ans et moins.

L’entraîneuse Véronique Bouchard soutient que ce n’est pas un hasard si l’organisation a vraiment de la misère à aller chercher de la relève.

Dans le monde d’aujourd’hui, il y a une offre sportive vraiment intéressante pour les jeunes, constate-t-elle.

Le curling, ce n’est vraiment pas le premier choix auquel leurs parents vont penser, ajoute Mme Bouchard, d'un ton dépité.

Cette situation la désole puisque, selon elle, il s’agit vraiment d’un sport accessible à tous.

D’ailleurs, à son avis, c’est la beauté du curling.

À consulter aussi :

Le curling raconté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Curling