•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Envoyé spécial

Des Australiens à l'œuvre pour protéger une faune unique

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un petit kola agrippé à une branche

Le reportage de notre envoyé spécial, Jean-Michel Leprince.

Photo : Radio-Canada / Hugues Brassard

Les incendies en Australie portent un coup dur à la biodiversité unique du pays. Plus d’un milliard d’animaux auraient péri jusqu’à présent. Le sort de cette faune unique est l'un des sujets les plus commentés sur les médias sociaux et les dons aux organismes concernés affluent de tous les coins du monde.

De nombreux Australiens se sont mobilisés pour tenter de sauver les animaux en danger.

Le pays compte quelque 300 espèces natives et uniques de mammifères. On estime que 34 espèces et sous-espèces ont disparu au cours des 200 dernières années, soit le plus haut taux de perte de toutes les régions du monde.

Le professeur Chris Dickman, de l’Université de Sydney, enseigne les sciences de la vie et de l’environnement; il estime qu’au moins un milliard d’animaux vont périr dans les incendies actuels.

Ces données s’appliquent aux mammifères, à l’exception des chauves-souris, aux oiseaux et aux reptiles, sans compter les batraciens, les insectes et les autres invertébrés. C’est une catastrophe.

Je crois que rien ne se compare à la dévastation en cours sur un aussi vaste territoire aussi rapidement. C’est un événement monstrueux en termes de géographie et de nombre d’animaux affectés.

Chris Dickman, professeur, en entrevue à National Public Radio, USA
Un koala nourri à la seringue.

Un koala dans un refuge australien

Photo : Radio-Canada / Hugues Brassard

Les koalas menacés d'extinction

On estime à 80 000 le nombre de koalas en Australie; ceux-ci sont plus touchés par les feux de forêt, puisqu'ils vivent dans les arbres et se nourrissent uniquement de feuilles d’eucalyptus qui couvrent la plus grande partie des forêts australiennes.

Ceux qui échappent par miracle au feu se brûlent en voulant s’échapper, en plus d'être déshydratés.

Combien sont morts pendant les incendies? Impossible à dire, mais ils sont forcément nombreux, et cela indigne le gérant du refuge, Ron Land.

Non seulement on tue les koalas, mais on est en train d’éliminer toutes les espèces de la faune australienne.

Ron Land, gérant de Port Stephens Koalas

Le wombat

C’est aussi vrai pour le wombat, animal emblématique de l’Australie, quoique moins connu et moins populaire que le koala. C’est un marsupial, comme le koala et le kangourou, et il n'existe, lui aussi, qu'en Australie.

Un bébé wombat dans les bras d'un responsable d'un refuge pour ces animaux.

Un bébé wombat dans les bras de Greg Pointing, son protecteur

Photo : Radio-Canada / Jean-Michel Leprince

Adulte, il ressemble à un gros ourson et peut peser jusqu’à 40 kg. Il vit dans de profonds terriers qui le protègent du feu. Mais quand il sortira, tout sera brûlé autour de lui; il n’aura plus rien à manger ni à boire, ce qui entraînera sa mort.

À Bundanoon, dans les Highlands de Nouvelle-Galles du Sud, John Creighton, un Américain originaire de la Nouvelle-Orléans, se consacre à sauver le Wombat (Nouvelle fenêtre) depuis 20 ans.

Un wombat sur le tronc d'un arbre, en Australie.

Les wombats sont eux aussi menacés par la catastrophe.

Photo : getty images/istockphoto / eeqmcc

Ils sont très intelligents, ils sont capables de se servir d’ustensiles, de construire des rampes. Ça me brise le cœur ce qui arrive, je n’arrive pas à bien réaliser cette perte, affirme John Creighton, de l'organisme Wombat Care Bundanoon.

Son ami Greg Pointing possède un refuge, le Dimmocks Retreat Wildlife (Nouvelle fenêtre). L'endroit abrite plusieurs wombats et des kangourous rescapés de l’incendie qui a atteint leur propriété, le 4 janvier dernier.

Un pictogramme représentant un kangourou et un wombat sur le bord d'une route, en Australie

Un pictogramme avertissant de la traversée possible de wombats et de kangourous

Photo : getty images/istockphoto / yellowsarah

Une fois remis en forme et assez indépendants, les animaux sont rendus à la nature par John et Greg. Ceux-ci les surveillent pendant un certain temps. En cette époque de grande sécheresse, les deux hommes apportent également de la nourriture et de l’eau aux animaux qu’ils ont pu localiser.

John a réussi à impliquer la communauté, et surtout les enfants, qui vont porter la nourriture aux wombats vivant à proximité.

Les kangourous

Symbole de l'Australie, les kangourous sont l’espèce la moins menacée par les incendies.

Ces marsupiaux se déplacent en effet plus facilement et ne craignent pas les contacts avec les humains.

Mieux encore, les populations de kangourous englobent plusieurs sous-espèces, ainsi que de diverses communautés.

Trois kangourous sur le bord d'un passage avec des maisons et des clôtures derrière eux.

Le kangourou est l'espèce la moins menacée par les feux.

Photo : Radio-Canada / Hugues Brassard

Les kangourous de Greg ont toutefois été traumatisés par le récent incendie qui a détruit leur enclos protecteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !