•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chasse au petit gibier fructueuse sur la Côte-Nord

Une perdrix.

Il est important de promouvoir la chasse au petit gibier pour qu'il y ait de la relève, selon Gilles Couture.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La période de chasse à la gélinotte huppée et au tétras du Canada tire à sa fin et la saison a été bonne sur la Côte-Nord. Jusqu'à 8000 chasseurs de petit gibier auraient fréquenté la région, selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP).

Gilles Couture, président de la section nord-côtière de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, chasse la perdrix depuis l'âge de six ans. Selon lui, la Côte-Nord devient un territoire de plus en plus privilégié pour cette activité.

La saison qui se terminera cette semaine a été excellente pour lui. Il s'agit d'ailleurs d'une tendance qui semble se maintenir depuis les dernières années.

Gilles Couture pose pour la caméra dans un boisé enneigé. Il porte de l'équipement de chasse.

Gilles Couture chasse la perdrix depuis l'âge de 6 ans.

Photo : Radio-Canada

Selon lui, le climat changeant est l'un des facteurs pouvant expliquer ces bonnes saisons de chasse. Le climat prolonge sans doute la saison où les oiseaux ont accès à de la meilleure nourriture et en plus grande quantité probablement. Donc, oui, c'est sans doute un facteur, croit le chasseur.

Le réchauffement climatique, dans ce cas-là, donne peut-être un coup de main à certaines espèces comme la gélinotte huppée.

Gilles Couture, président régional de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

Sur la Côte-Nord, la chasse au petit gibier touche particulièrement trois espèces : la gélinotte huppée, le tétras du Canada et le lièvre d'Amérique. Leur population peut toutefois fluctuer de façon importante, tout comme leur répartition sur le territoire.

Ça peut être très, très variable, explique Johanne Labonté, biologiste auprès du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Au niveau du lagopède, qui est la perdrix blanche, il y a des cycles où on sait que sur la Côte-Nord, elle peut descendre environ aux 8-10 ans, mais on ne connaît pas les causes qui amènent ces oiseaux-là plus dans la forêt boréale plutôt que plus au nord, souligne-t-elle.

Une belle porte d'entrée pour la relève

Dans un contexte où la moyenne d'âge des chasseurs québécois augmente d'année en année, Gilles Couture rappelle que la chasse au petit gibier est un excellent moyen d'initier la relève.

Pour un jeune, c'est une très belle façon de s'initier aux principes de la chasse qui consiste à bien comprendre les habitudes de l'animal, étudier ses comportements, observer, mentionne celui qui pratique l'activité depuis des décennies. Donc, il y a plein de qualités qui sont sollicitées qui permettent en même temps le développement de l'enfant.

Si la chasse à la perdrix se termine mercredi sur la Côte-Nord, la saison de chasse et de piégeage du lièvre d'Amérique se poursuivra, quant à elle, jusqu'au printemps.

Avec les informations de Marc-Antoine Mageau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Chasse et pêche