•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Centrale de Pickering : un message d'alerte envoyé par erreur lors d'un exercice

Photo aérienne de la centrale sur le bord du lac Ontario

La centrale nucléaire de Pickering en Ontario le 18 août 2003

Photo : La Presse canadienne / Kevin Frayer

Radio-Canada

Le message d'alerte diffusé dimanche en Ontario, qui faisait état d'un incident à la centrale nucléaire de Pickering, a été envoyé par erreur pendant un exercice de routine, dit la province.

Dans un communiqué, la solliciteure générale de l'Ontario, Sylvia Jones, indique que l'alerte a été envoyée au public par erreur pendant la vérification régulière d'un système assurée par le Centre provincial des opérations d'urgence (CPOU).

Le gouvernement assure également qu'il n'y a eu aucun incident à la centrale de Pickering et qu'il n'y avait aucun danger pour le public et l'environnement.

Le CPOU effectue régulièrement des vérifications des systèmes, et n'avait aucune intention d'avertir le public dans ce cas.

Sylvia Jones, solliciteure générale

Le gouvernement de l'Ontario s'excuse sincèrement d'avoir suscité l'inquiétude du public, et a lancé une enquête approfondie pour déterminer la raison pour laquelle cette erreur s'est produite. Il prendra les mesures nécessaires pour veiller à ce que cette situation ne se reproduise pas, est-il également précisé dans le communiqué.

Neal Kelly, le porte-parole d'Ontario Power Generation, a aussi affirmé qu'une enquête est ouverte et que le producteur d'électricité travaille avec la province pour déterminer comment une telle erreur a pu se produire.

Fausse alerte

Dans un message diffusé un peu avant 7 h 30 dimanche, la province de l'Ontario parlait d'un incident à la centrale de Pickering, à l'est de Toronto. Des équipes d'urgence répondent à la situation et il n'y a pas eu d'émission inhabituelle de radioactivité , disait également le message.

Le bulletin concernait tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 10 km de la station, mais a été envoyé à l'ensemble de la province.

Vers 9 h 10, soit près de deux heures plus tard, une seconde alerte en anglais a confirmé que l'alerte précédente a été envoyée par erreur. Il n'y a pas de situation nucléaire active en cours à la centrale nucléaire de Pickering.

L'alerte de la province de l'Ontario indiquant que l'alerte précédente a été envoyée par erreur et qu'il n'y a pas de situation nucléaire à la centrale de Pickering.

L'alerte de la province de l'Ontario indiquant que l'alerte précédente a été envoyée par erreur et qu'il n'y a pas de situation nucléaire à la centrale de Pickering.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs représentants politiques locaux, le maire de Pickering notamment, réclament une enquête approfondie sur cette erreur.

La centrale de Pickering a été mise en service en 1971. Elle est l'une des plus importantes au monde et produit 14 % de l'électricité de la province, selon OPG .

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Prévention et sécurité