•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après l’incendie de son aréna, une communauté veut devenir « Hockeyville »

L'aréna local a complètement brûlé le 29 décembre.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Des jeunes avec une bannière et une mascotte en forme de rondelle de hockey avec une bouche.

Rassemblement pour la candidature de Tyne Valley au concours Hockeyville le 11 janvier 2020.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une communauté privée de son aréna depuis un incendie dévastateur entre Noël et le jour de l’An ambitionne de devenir la prochaine gagnante du concours Kraft Hockeyville. 

Samedi, des citoyens des quatre coins de l’Île-du-Prince-Édouard se sont rassemblés pour une photo de groupe près des décombres du complexe sportif de Tyne Valley, qui a été complètement détruit par le feu le 29 décembre.

Un groupe de centaines de personnes devant les décombres d'n aréna qui a brûlé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pour la candidature au concours Hockeyville, des centaines de personnes se sont rassemblées pour une photo devant l'aréna détruit de Tyne Valley, le 11 janvier 2020.

Photo : CBC / Sarah MacMillan

La célébration vise à promouvoir la candidature de Tyne Valley au concours Kraft Hockeyville. La compétition annuelle permet à une communauté de mettre la main sur un prix de 250 000 $ pour rénover son aréna local, et accueille un match pré-saison de la Ligue nationale de hockey.

Des pompiers observent les décombres d'un bâtiment après un feu.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'aréna de Tyne Valley est une perte totale après l'incendie du 29 décembre 2019.

Photo : CBC / Steve Bruce

Renous, au Nouveau-Brunswick, a gagné le concours Hockeyville en 2019. Deux ans plus tôt, c’était O’Leary à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le comité organisateur de la candidature Hockeyville de Tyne Valley estime qu’il s’agirait d’un important coup de pouce pour reconstruire le centre sportif disparu.

Rachel Noye en chandail de hockey.

Rachel Noye porte les couleurs des Tornadoes de Tyne Valley, l'équipe de hockey qui a perdu son aréna dans l'incendie du 29 décembre.

Photo : CBC / Sarah MacMillan

Nos petits villages, nos arénas, c'est plus qu'un aréna, c'est plus qu'un bâtiment, c'est vraiment l'endroit central des communautés où on se réunit, pour célébrer tout, dit Rachel Noye, membre du comité organisateur.

Cédric Gallant, qui a travaillé au complexe sportif, fait valoir l’importance de ces installations pour la jeunesse.

Cédric Gallant.

Cédric Gallant.

Photo : Radio-Canada

On a en tête les enfants. C'est une manière de vivre, dit-il. Le samedi matin, le parking, il y aurait plein plein de monde. C'est juste pour les enfants.

Les mises en candidature des localités canadiennes au concours Kraft Hockeyville se poursuivent jusqu’au 9 février. Les quatre finalistes seront nommés le 14 mars, et le gagnant deux semaines plus tard.

D’après le reportage de Jean-Philippe Hughes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !