•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pluie verglaçante, neige et grésil dans l’est du pays

Le reportage de Michel Marsolais

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada
Mis à jour le 

La météo fait la vie dure aux habitants de l'est du pays, de l'Ontario aux Maritimes. Au Québec, de nombreuses sorties de routes ont été recensées, plusieurs vols sont annulés ou retardés à l'aéroport International Montréal-Trudeau et plus de 30 000 abonnés d'Hydro-Québec sont privés de courant. Les autorités recommandent de limiter les déplacements.

Dans la région de Montréal, 45 mm de pluie sont tombés samedi. Les précipitations se sont changées en pluie verglaçante et en grésil dans la soirée, tant dans la région métropolitaine que dans les Basses-Laurentides. Environnement Canada prévoyait de 10 à 20 millimètres supplémentaires de pluie verglaçante dimanche matin dans le secteur, pluie qui s'est changée en neige en milieu d'après-midi.

Des dizaines de vols à destination ou en provenance de l'est du Canada et des États-Unis ont été annulés ou retardés à l'aéroport Montréal-Trudeau, notamment la plupart des vols vers Toronto.

Du côté de la rive nord du fleuve Saint-Laurent, soit en Mauricie, à Québec, et au Saguenay–Lac-Saint-Jean, c'est la neige qui a compliqué la situation, le tout ponctué d'épisodes de grésil. C'est aussi ce qui a touché la population dans l'est du Québec, dans le Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Transport Québec conseille la plus grande prudence sur les routes. Le mélange de pluie verglaçante et de neige ont causé de nombreuses sorties de route, qui n'ont toutefois pas été fatales.

En Estrie cependant, le pire a été évité. La région n'a reçu que de la pluie, 40 mm, et les routes sont dégagées. Les précipitations se sont ensuite changé en faible neige dès 15 h, en après-midi.

Les conditions météorologiques causent plusieurs pannes de courant sur le réseau d'Hydro-Québec, depuis 4 h dimanche matin. Au total, plus de 14 000 abonnés sont privés d'électricité. La région de la Montérégie est particulièrement frappée par les pannes, plus de 11 000 clients sont touchés. Ils sont plus de 1600 en Estrie. La situation près de Québec et dans la région de Chaudière-Appalaches s'est améliorée grâce à l'intervention d'équipes d'Hydro-Québec.

Au plus fort de la tempête, en matinée, ils étaient plus de 137 000 clients plongés dans le noir.

Deux camions d'Hydro-Québec et une nacelle déployée près des fils électriques.

Hydro-Québec s'affaire à réparer les pannes causées par le verglas.

Photo : Radio-Canada

De la neige et de forts vents

À Québec, après la pluie verglaçante samedi, la neige et de forts vents allant jusqu'à 80 km/h ont frappé la grande région, et un avertissement de tempête hivernale était en vigueur. En début de soirée, dimanche, Environnement Canada prévenait contre une onde de tempête près du fleuve avec un avertissement de débordement côtier.

Les conditions routières sont particulièrement difficiles dans le secteur, la poudrerie rendant la visibilité nulle. Les autoroutes 20 et 132 ont d'ailleurs été fermées dans les deux directions entre Lévis et Montmagny.

Une voiture circule dans une rue de Québec la nuit.

Les rues de Québec sous la pluie verglaçante.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

À Beauceville, la rivière Chaudière est sous surveillance après « un important mouvement de glaces » en amont du cours d'eau.

L’Outaouais et l'Est ontarien devaient pour leur part recevoir de 20 à 30 mm de pluie, qui s'est changée en verglas et maintenant en neige. Les routes et les autoroutes de la région sont d'ailleurs très enneigées.

Des puisards bloqués à Gatineau ont occasionné l'inondation de plusieurs rues de la ville, samedi, qui sont maintenant glacées. Aussi, le parc de la Gatineau est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison des conditions météorologiques.

Une flaque d'eau occupe toute une voie d'une rue de Gatineau. Des voitures circulent dans l'autre voie.

D'immenses flaques d'eau se sont formées dans plusieurs rues de Gatineau, le 11 janvier 2020.

Photo : Radio-Canada

Dans les régions de Toronto et de Windsor, les autorités ont émis des avertissements de crues et d'inondations samedi. Une quantité très importante de pluie est tombée, ce qui a compliqué la circulation sur certaines routes. Seulement samedi, l'Université de Waterloo a enregistré des précipitations de 81 mm.

Des vols à l'aéroport international Pearson de Toronto ont également été retardés ou carrément annulés, samedi.

Dans les Maritimes, les précipitations se poursuivent dimanche tout au long de la journée.

Le sud du Nouveau-Brunswick a reçu de fortes quantités de pluie verglaçante. Dans le centre et le nord de la province, les précipitations tomberont en neige. Certaines routes sont déjà impraticables.

La Nouvelle-Écosse devait recevoir essentiellement de la pluie, soit des précipitations pouvant atteindre 30 mm.

À l’Île-du-Prince-Édouard, Environnement Canada prévoyait une importante accumulation de neige et de grésil de 15 à 20 cm dimanche.

Deux piétons marchent dans la rue sous la pluie verglaçante avec un parapluie.

Les autorités recommandent de limiter les déplacements.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Froid extrême dans l'Ouest du pays

Du côté de l'Alberta, Environnement Canada a émis dimanche soir un avertissement de froid extrême qui devrait s'abattre sur différents secteurs de la province au courant de la semaine prochaine.

Fort McMurray et Edmonton seront notamment touchés par un refroidissement éolien de moins 40.

Même chose en Colombie-Britannique où des avertissements similaires sont émis pour les secteurs de Whistler, Fort Nelson et Prince George.

Le Vancouver métropolitain est pour sa part visé par des avertissement de neige et de vent.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Conditions météorologiques

Environnement