•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ACFA : deux démissions et une nouvelle direction générale

Hélène  Guillemette

Hélène Guillemette était directrice générale de l’ACFA depuis août 2018.

Photo : Radio-Canada

Simon-Pierre Poulin

Dans le dernier mois, deux employés ont quitté le secrétariat provincial de l'organisme porte-parole de la francophonie albertaine. À ces deux démissions s’ajoute un troisième départ, vendredi, celui de sa directrice générale, Hélène Guillemette.

« Dans les organismes communautaires, on voit souvent du roulement », explique Sheila Risbud. Nouvellement élue à la tête de l'ACFA, elle juge que la situation représente un défi, mais qu’il est « gérable ».

Quand un conseil d'administration change, il est normal qu'il y ait des changements. On va continuer à être très transparents dans ces changements et dans les choses qu'on veut faire avancer. Il faut avoir confiance qu'il y a une vision à long terme et on va s'y rendre.

Sheila Risbud, présidente, Association canadienne-française de l’Alberta

Dans cette vision, deux employés de l'organisme ne se reconnaissaient pas. L'adjointe aux affaires publiques, Isabelle Deschenes-Guay, a démissionné le mois dernier.

Vendredi, c’était la dernière journée en poste d’Alexandra Daigle, la gestionnaire des affaires publiques, qui a aussi présenté sa démission en raison d’un désaccord avec « les décisions et l’approche » de la nouvelle direction. « Les décisions récentes rendues par le conseil d'administration me font réfléchir sur ma place dans la francophonie albertaine », écrit-elle sur les réseaux sociaux.

Une nouvelle direction

Les raisons du départ d'Hélène Guillemette sont plus floues. Elle avait d'abord été embauchée en août 2018 comme directrice intérimaire. Sa permanence a été confirmée en décembre de la même année. Aujourd'hui, l’ACFA préfère se concentrer sur le processus d'embauche d'un successeur et la principale intéressée a refusé de s’expliquer.

« Par souci de transparence et pour mettre en place des pratiques de bonnes gestions dans l'organisation, on a décidé d'ouvrir le poste. Madame Guillemette a décidé de ne pas postuler [...] pour des raisons personnelles », affirme Shiela Risbud.

Un appel de candidatures est en cours pour la remplacer. L'intérim sera assuré par Kevin Bell, l'ancien directeur de la Fédération des conseils scolaires de l'Alberta.

L'ACFA avait connu une vague de démission en mai 2018, cette fois au sein de son conseil d'administration. Cinq membres avaient quitté leurs fonctions alléguant que le président de l'époque, Marc Arnal, avait fait preuve d'intimidation et d'ingérence.

Blanchi par une enquête indépendante, Marc Arnal n'est plus en poste, tandis que deux de ces cinq démissionnaires, Albert Nolette et Pierre Asselin, sont de retour comme administrateurs de l'organisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Associations francophones