•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une commémoration qui s'éloigne du politique pour les 3 ans de l'attentat de Québec

Une personne écrit un mot dans un oeuvre collective lors de la soirée de commémoration du 2e anniversaire de l'attentat à la Grande mosquée de Québec

Près de 400 personnes se sont réunies à l'Université Laval en 2019 pour se souvenir de l'attentat à la grande mosquée de Québec, deux ans après le drame.

Photo : CBC/Julia Page

Radio-Canada

C'est sous le signe du rassemblement que le comité citoyen souhaite organiser les commémorations du 29 janvier, trois ans après le drame de la grande mosquée de Québec. L'accent sera mis sur la parole citoyenne et les discours politiques prendront un rôle de second plan.

L'événement Commémoration citoyenne de l’attentat du 29 janvier 2017 aura lieu le 29 janvier 2020 à l'église Saint-Mathieu, située sur le chemin des Quatre-Bourgeois.

D’emblée, la co-porte-parole du regroupement citoyen mentionne que des politiciens seront présents, mais ce ne sera pas axé sur la parole politique, plus axé sur la parole citoyenne. Maryam Bessiri ajoute que des familles touchées par la tragédie et des survivants seront présents.

Même si des détails de l'organisation restent à préciser, le comité citoyen soutient vouloir faire de la soirée du 29 janvier un moment pour se souvenir et tisser des liens.

L'an dernier à l'Université Laval, pour avancer notre réflexion, on a mis de l'avant les professionnels, les gens en première ligne, on a rendu hommage.

Maryam Bessiri

La cérémonie de l'an dernier avait attiré plus de 400 personnes à l'Université Laval. Le maire Régis Labeaume et le premier ministre François Legault étaient montés sur la scène.

Cette année, ce sera plus intime, moins politique, beaucoup plus citoyen, on se rassemble autour de ce qui nous rassemble, explique Mme Bessiri.

Des citoyens tenaient des chandelles pour rendre hommage aux victimes.

Lors d'un rassemblement en janvier 2018, des citoyens tenaient des chandelles pour rendre hommage aux victimes.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Un repas très varié

Des plats internationaux et des plats d'ici seront centraux lors de la commémoration.

On se dit que la nourriture, c’est quelque chose qui rassemble le monde, et nous on fait un souper interculturel pour rassembler les gens autour de ça, précise la co-porte-parole.

Lors du repas, plusieurs cultures seront représentées. Il y aura notamment des mets maghrébins, guinéens, et de la nourriture traditionnelle québécoise.

C’est un devoir de mémoire, et on va se rappeler que les concitoyens qu’on a perdus, lors de cet attentat, et leur famille, sont originaires de plusieurs pays, donc on a essayé de représenter cette diversité là aussi à travers le repas.

Maryam Bessiri, co-porte-parole de l'événement

Les citoyens pourront se procurer des billets gratuitement, mais les places seront limitées. Environ 300 personnes pourront prendre part à l'événement. On a déjà connu des commémorations à l’extérieur, il faisait super froid, donc à l’intérieur déjà, on a une restriction d’espace, explique l'organisatrice.

Un lieu d'échange

Le choix des lieux n'est pas anodin. L'église qui sera réaménagée pour le souper communautaire est un symbole de la diversité culturelle puisque toutes les vocations religieuses y sont accueillies.

La grande mosquée de Québec

La grande mosquée de Québec après la tragédie

Photo : Radio-Canada

La citoyenne, qui rappelle que son regroupement organise l'événement en collaboration avec le Centre culturel islamique de Québec, croit que la prise de parole par des survivants et des familles des victimes sera chargée d'émotion, mais il y aura aussi des moments de partage et de la générosité.

L’événement a été pensé dans ce sens-là, dans le sens de la communication, du rassemblement et de bâtir les ponts, ajoute-t-elle.

L'événement aura lieu le mercredi 29 janvier à l'église Saint-Mathieu dans le secteur de Sainte-Foy, de 17 h 30 à 20 h 30.

Avec les informations de Fanny Samson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !