•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'année de la reconnaissance pour Maxence Guénette

Maxence Guénette en action

Le défenseur de Lévis Maxence Guénette fait tourner des têtes depuis son passage au camp des Sénateurs d'Ottawa.

Photo : Dany Germain

Guillaume Piedboeuf

Après un été mouvementé qui l’a vu se faire repêcher en 7e ronde par les Sénateurs d’Ottawa, puis faire tourner des têtes au camp d’entraînement de l’équipe, c’est un Maxence Guénette plus confiant que jamais qui est arrivé au Centre Vidéotron avec les Foreurs de Val-d’Or, samedi soir.

À sa 3e saison dans l’uniforme des Foreurs, le défenseur de Lévis s’établit comme un joueur capable d’affronter les meilleurs trios adverses tout en contribuant offensivement. La preuve, il était de la série Canada-Russie CIBC, début novembre, en compagnie des meilleurs joueurs de 19 ans et moins de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Certains experts s’attendaient même à ce qu’il reçoive une invitation au camp de sélection d’Équipe Canada pour le Mondial junior. J’avais bien fait lors des matchs Canada-Russie, mais je n’ai pas été déçu de ne pas être invité. Comme j’ai seulement 18 ans, mon objectif est de percer Équipe Canada junior la saison prochaine, explique celui qui a finalement regardé ses compatriotes mettre la main sur l’or du confort de la maison.

Reste qu’être bien en vue dans le hockey junior canadien est déjà une victoire pour le défenseur. Évoluant à Val-d’Or pour une équipe qui n’a pas gagné beaucoup de matchs ces dernières années, Guénette est peut-être passé un peu sous le radar des recruteurs de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Un mal pour un bien au repêchage LNH

Pourtant classé 57e meilleur espoir nord-américain par la Centrale de recrutement de la LNH, il a dû attendre jusqu'en en 7e ronde, en juin dernier, pour finalement entendre les Sénateurs prononcer son nom lors du repêchage.

Ç'a été une petite déception sur le coup, mais en même temps, ç'a été un mal pour un bien. Je suis tombé dans une organisation qui m’a donné ma chance dès le départ.

C’est qu’à la surprise générale, Guénette a si bien fait lors du camp des recrues, où on l’a notamment fait jouer aux côtés du grand espoir de l’organisation à la défense, Erik Brannstrom, qui a reçu une invitation au camp du grand club. Il a même disputé un match hors-concours avant d’être renvoyé aux Foreurs, se voyant lancer des fleurs par le défenseur vedette des Sénateurs, Thomas Chabot, un autre ancien des Commandeurs de Lévis.

Le camp, ç'a vraiment été une belle expérience. Je ne vais sûrement jamais oublier ça de ma vie et ça m’a donné beaucoup de confiance, relate l'arrière de 1m88 (6'2'') et 84 kg (185 livres), qui s’est donné comme mission d’améliorer son jeu défensif, cette saison.

Avec un peu de recul, jouer pour une équipe en reconstruction comme les Foreurs ces dernières années l’a probablement mieux préparé à saisir sa chance avec les Sénateurs.J’ai eu beaucoup de temps de glace et des opportunités que la plupart des gars de mon âge dans la ligue n’ont pas. De perdre beaucoup, à ma première année, ça m’a aussi forgé le caractère, explique l’auteur de 7 buts et 15 passes en 38 matchs cette saison.

Un avenir prometteur à Val-d'Or

Siégeant au 9e rang de 18 équipes au classement de la LHJMQ, Val-d’Or n’est pas encore une puissance du circuit, cette saison. L’équipe va toutefois dans la bonne direction, estime Guénette, avec des recrues comme Alexander Mirzabalaev et Justin Robidas destinées à de belles carrières dans la LHJMQ.

Dans le contexte, c’est un Maxence Guénette plein de confiance qui foulera la glace du Centre Vidéotron, à 19 h samedi, pour un match à saveur particulière pour plusieurs joueurs des Foreurs. L’équipe aligne deux anciens du Blizzard du Séminaire Saint-François, David Noël et Thomas Pelletier, et quatre anciens coéquipiers chez les Commandeurs de Lévis, dont l’attaquant Édouard St-Laurent, envoyé à Val-d’Or par les Remparts, début janvier.

Pour moi et pas mal tous les gars originaires de la région, c’est un match vraiment spécial parce toutes nos familles vont être dans les gradins, conclut le vétéran Guénette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Hockey