•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yvan L'Heureux participera à une course de 300 km autour du mont Blanc

Yvan L'Heureux pendant la course Montane Spine.

Yvan L'Heureux pendant une course précédente, soit le Montane Spine, au Royaume-Uni.

Photo : Facebook/Yvan L'Heureux(Montane Spine)

Marie-Christine Rioux

Le nom du fondateur du Défi Everest et coureur aguerri, Yvan L'Heureux, a été pigé pour participer à l'une des courses de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc, en France. Le Louperivois prendra part à l'épreuve PTL qui s'étend sur 300 kilomètres, pendant six jours, autour du mont Blanc.

Yvan L'Heureux s'estime privilégié que son nom soit sorti dans le tirage au sort effectué parmi des coureurs qui ont pris part à des courses internationales semblables. C'est une course qui est assez excitante et qui est assez prisée, précise-t-il.

La version PTL de la compétition, un acronyme pour la « Petite trotte à Léon », à laquelle il prendra part comprend 25 000 mètres de dénivelé négatif et positif, près de 50 kilomètres.

La course en montagne s'effectue en équipe de trois.

Yvan L'Heureux courra donc avec ses coéquipiers John Sharp, un Américain, et Jurgen Bocklandt, un Belge, qu'il a rencontrés lors de courses internationales précédentes.

Ils demandent toujours trois participants au départ et il faut finir minimalement à deux, précise-t-il.

Des coureurs sur la piste de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc

Des coureurs sur la piste de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc

Photo : Getty Images / Jean-Pierre Clatot

L'épreuve PTL n'est pas balisée et requiert donc un bon sens de l'orientation de la part des participants qui doivent utiliser des cartes et des boussoles pour se diriger.

C'est sur le principe des courses d'aventure qui sont un peu plus, je ne dirais pas "dangereuses", mais [on veut] être sûrs qu'on a toujours un coéquipier pour nous aider en cas de besoin.

Yvan L'Heureux explique que l'entraînement commence bien avant la course.

Une centaine de kilomètres de course par semaine. On joint à ça beaucoup de musculation, soutient-il.

Dès que ça dégèle un peu au mois d'avril, je vais dans les centres de ski [...] une à deux à trois journées par semaine, on monte et on descend la pente de ski en dessous du remonte-pente.

Yvan L'Heureux, coureur

Yvan L'Heureux a déjà participé à de nombreuses courses de type Ultra-Trail comme celle du Montane Spine, en Angleterre, ou celle du Big Dog’s Backyard Ultra, aux États-Unis.

Le coup d'envoi de l'épreuve PTL de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc sera donné le 24 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Course