•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’école secondaire de Donnacona en quête de carboneutralité

L'école secondaire de Donnacona développe de nombreuses initiatives vertes.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Du compostage, du recyclage, un magasin de produits équitables : les initiatives ne manquent pas à l’école secondaire de Donnacona pour en faire un milieu vert. Des enseignants et des élèves ont l'objectif de transformer l'établissement en école carboneutre.

La cafétéria est munie d'îlots de triage des déchets, du recyclage et du compost. Il existe même un comité d’élèves qui observent les habitudes des usagers.

Le comité environnement se rend ensuite dans les classes pour expliquer comment les élèves peuvent mieux effectuer le tri de leurs déchets.

Je pense qu'on est une école quand même pas mal à l'avant-garde, explique l’enseignante Thérèse Gagnon. Nos tris se sont améliorés avec trois possibilités dont le compostage. Tout ça va à Lévis où s'est mis en andain dans les champs et ça devient du terreau fertile.

Réunion du comité environnement de l'école secondaire Donnacona, Les Avertis

Le comité environnement se nomme Les Avertis.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Même si l’école se démarque, une élève du comité environnement admet qu’il reste du chemin à faire. Souvent, le monde va juste mettre leur plateau sans trier, c’est plus rapide, souligne Rosalie Trudel, élève en 3e secondaire.

En plus des îlots de triage, les classes aussi collaborent. Dans une classe spécialisée, il n’est pas rare de voir des élèves qui réutilisent des cravates pour en faire des sacs de collations.

D’autres produisent des papiers cirés pour remplacer les pellicules de plastique dans les cuisines.

Du papier ciré fait par des élèves de l'école secondaire Donnacona pour remplacer l'utilisation de la pellicule plastique.

Du papier ciré fait par des élèves de l'école secondaire Donnacona.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

On a une bonne collaboration de notre direction d'école. On a toujours un petit budget pour nous. On a eu aussi notre député qui nous a donné des sous.

Thérèse Gagnon

L’école comprend aussi un petit magasin de produits équitables. On y retrouve du café et du chocolat notamment.

Les profits sont remis à 50 % à l’organisme Oxfam. L’autre moitié permet de financer un projet de voyage d’aide internationale en République dominicaine.

De grands défis

L’enseignante Thérèse Gagnon croit qu’en mettant sur pied de nouvelles initiatives, l’école pourrait se rapprocher de la carboneutralité. 

Au Québec, il y a un projet d'avoir des écoles carboneutres avec panneaux solaires, économie d'eau, des choses comme ça, précise-t-elle. On aimerait donc faire de l’agriculture, de la permaculture ou des choses comme ça.

Un lave-vaisselle de la cafétéria de l'école secondaire Donnacona.

Un lave-vaisselle de la cafétéria de l'école secondaire Donnacona.

Photo : Radio-Canada / Maxime Denis

Mme Gagnon indique que l’école possède encore une machine industrielle pour laver la vaisselle. On aimerait avoir de la vaisselle lavable, parce qu’on sait qu’il y a encore ce qu’il faut pour la laver.

Elle mentionne que ces idées demandent beaucoup d'investissements et que des discussions doivent donc avoir lieu avec la direction et la commission scolaire pour les mener à terme.

Avec les informations de Maxime Denis

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Éducation