•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Microsoft rend public son outil de détection de pédophiles sur les services de messagerie

Les mains d'un vieil homme sur un clavier d'ordinateur portable.

L’intelligence artificielle derrière Artemis a été développée à l’aide de l’apprentissage machine.

Photo : getty images/istockphoto / Grzegorz Zdziarski

Radio-Canada

Microsoft entend offrir gratuitement l’outil dont il se sert sur son service de jeu en ligne Xbox Live pour détecter les personnes qui tentent de leurrer sexuellement des enfants en messagerie privée.

Baptisé « Projet Artemis », l’outil analyse l’historique de conversation dans le but de déceler les tendances problématiques dans les messages. Il attribue ensuite une cote de probabilité à chaque utilisateur à laquelle Microsoft peut se référer pour intervenir auprès de potentiels pédophiles.

Microsoft a travaillé de concert depuis avec plusieurs entreprises, dont la société mère de l’application de messagerie Kik, pour développer l’outil. L’équipe était menée par le professeur de science informatique Hany Farid, qui est aussi le créateur de PhotoDNA, le principal outil pour détecter et retirer le matériel de pédopornographie des moteurs de recherche.

L’intelligence artificielle derrière Artemis a été développée à l’aide de l’apprentissage machine. L’équipe de développement a entraîné ses algorithmes à détecter les techniques de leurre d’enfants en analysant de vraies conversations qui ont eu lieu entre des enfants et des cyberprédateurs.

Les services en ligne qui désirent se procurer une licence d’Artemis peuvent en faire la demande à l’organisme sans but lucratif Thorn, qui a pour mission de bâtir des outils contre l’exploitation sexuelle des enfants.

En septembre, le New York Times a fait état d’une croissance exponentielle de partage d’images pédopornographiques sur le web dans la dernière décennie : plus de 45 millions de photos et de vidéos de la sorte ont été mises en ligne seulement en 2018.

Avec les informations de NBC, et Bloomberg

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cybercriminalité

Techno