•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre citoyenne sur le plomb dans l’eau à Arvida

Dominic Gagnon s'adresse aux gens présents.

Une trentaine de citoyens ont pris part à la rencontre.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Coulombe

Radio-Canada

Le chef de l’Alliance Saguenay, Dominic Gagnon, et une citoyenne d’Arvida, Mélanie Boucher, ont organisé une rencontre jeudi soir dans la foulée des révélations du journal Le Devoir sur les taux de plomb dans l’eau de certaines écoles, des résidents d’Arvida craignant une contamination chez eux.

Par contre, le problème touchait l’école Sainte-Bernadette, qui a depuis changé ses conduites et ses robinets.

En prélude à la rencontre, le CIUSSS a choisi de rencontrer Dominic Gagnon mardi pour lui expliquer sa position sur la question. Le CIUSSS ne remet pas en question la méthodologie utilisée par l’Institut de recherche de l'Université Concordia pour obtenir les résultats, mais l’échantillonnage utilisé. On dit que la majorité des échantillons se retrouvaient dans le secteur de l’école Sainte-Bernadette et que cela a pu fausser les données quant à la présence de plomb à Arvida.

En octobre, le gouvernement du Québec a annoncé qu’il resserrerait sa norme relative à la présence de plomb dans l’eau à compter de mars 2020. La concentration maximale permise passera de 10 à 5 microgrammes par litre.

Le message qu’on livre, c’est qu’il ne faut pas être alarmiste par rapport à ça, mais il faut quand même être lucide par rapport au changement de normes qui sont prônées par la santé publique depuis longtemps et qui ont été annoncées également en conférence de presse entre autres par le directeur de la santé publique du Québec. Alors il faut maintenant être à l’affût par rapport à ce qui va être dit, indique Dominic Gagnon.

Une trentaine de personnes ont pris part à la rencontre dont les conseillers municipaux Jean-Marc Crevier et Carl Dufour. Ce dernier voulait s’assurer que les données présentées aux gens présents soient les bonnes.

Quand on va parler de l’échantillonnage qui a été déposé auprès des ministères, je ne voudrais pas que ça déborde rendu là, mentionne Carl Dufour. C’est un peu pour ça ma présence aussi, c’est de m’assurer que les citoyens vont être bien informés.

Les instigateurs de l’activité, Dominic Gagnon et Mélanie Boucher, ont assuré qu’il ne s’agissait pas d’un exercice de politique partisane.

D’après les informations de Jean-François Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !