•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau projet de voie de contournement pour les camions à Edmundston

Un camion chargé de bois suivi d'un autre gros camion dans une rue du centre-ville.

Il y a beaucoup de camions lourds qui circulent au centre-ville d'Edmundston.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Radio-Canada

À Edmundston, au Nouveau-Brunswick, la communauté d’affaires revient à la charge avec une nouvelle proposition pour réduire la circulation de camions lourds au centre-ville.

Quotidiennement, ces camions qui livrent de la marchandise aux entreprises dans la Communauté rurale de Haut-Madwaska doivent traverser le centre-ville d’Edmundston. Le bruit et l’odeur incommodent les citoyens.

Carte qui illustre la voie de contournement proposée.

On suggère une voie de contournement entre la sortie 8 de l'autoroute Transcanadienne et la route 120 dans le quartier Verret à Edmundston.

Photo : Radio-Canada

La Chambre de commerce d'Edmundston suggère une voie de contournement entre la sortie 8 de l'autoroute Transcanadienne et la route 120 dans le quartier Verret à Edmundston.

Il y a plusieurs autres municipalités qui ont ces routes-là, pour justement favoriser le développement des centres-ville et des commerces, explique Daniel Thériault, président de la Chambre de commerce d’Edmundston.

Selon M. Thériault, Edmundston a le droit et le devoir de regarder cette option.

Daniel Thériault.

Daniel Thériault, président de la Chambre de commerce d’Edmundston.

Photo : Radio-Canada / Bernard LeBel

Le projet a été présenté au vice-premier ministre du Nouveau-Brunswick, Robert Gauvin, jeudi matin lors d'un déjeuner de la Chambre de commerce d'Edmundston.

M. Gauvin affirme qu’il y aura une réunion avec le ministère des Transports pour en discuter.

Il y a au moins 30 ans qu’on parle d’une « route corridor » entre Saint-Jacques et Baker-Brook afin de désengorger Edmundston. Cheval de bataille de l’ancien ministre conservateur Bernard Valcourt, le projet semblait en voie de se réaliser, jusqu’à ce que les conservateurs perdent le pouvoir en 1993.

C’est donc un nouveau chapitre d’une longue saga. Pour la Chambre de commerce d’Edmundston, la prochaine étape sera une étude pour évaluer les coûts de cette proposition.

D’après le reportage de Bernard LeBel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Affaires municipales