•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2020, une année charnière pour Lukas Cormier

L'espoir néo-brunswickois aurait été approché par une vingtaine d'équipes de la LNH.

Lukas Cormier est assis. Il regarde la caméra.

Lukas Cormier participera au prochain match des meilleurs espoirs le 16 janvier à Hamilton.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

Le Néo-Brunswickois Lukas Cormier, des Islanders de Charlottetown, s'apprête à vivre une année charnière.

Je me sens vraiment bien sur la glace, puis hors de la glace. C'est de mieux en mieux, je pense que je suis actuellement à 100 %, assure-t-il. Le jeune défenseur a définitivement tourné le dos à sa fracture du pied, subie le 19 octobre dans un match contre les Sea Dogs de Saint-Jean.

Malgré tout, ces sept semaines passées à l'écart du jeu ont été longues et difficiles pour lui. C'était plus dur que ce que je pensais de rester dans les gradins pour regarder mon équipe jouer, confie-t-il. Mais je trouve que j'ai bien géré cette période-là, qui est finalement passée assez rapidement.

Lukas Cormier attend la mise au jeu. Il est devant son gardien sur la patinoire du centre Eastlink.

Lukas Cormier a raté sept semaines de compétition à cause d'une fracture du pied.

Photo : Julien Lecacheur

Aujourd'hui, le grand espoir de Sainte-Marie-de-Kent, au Nouveau-Brunswick, est tourné vers l'avenir.

Le programme s'annonce chargé pour lui, à commencer par le match des meilleurs espoirs qu'il disputera le 16 janvier à Hamilton, en Ontario.

Ça va être le fun de jouer avec beaucoup de personnes qui sont dans la même situation que moi. Le match va être sympa à jouer. Je vais juste essayer de joueur mon jeu sans penser à autre chose, déclare-t-il.

Rester concentré sur son jeu est une tâche qui ne s'annonce pas si facile. En effet, près d'une vingtaine d'équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) l'ont déjà approché en vue du prochain repêchage.

Selon les derniers classements dressés par les dépisteurs, il pourrait être repêché dès le deuxième tour.

Dans sa liste mensuelle, la Centrale de recrutement de la Ligue nationale de hockey classe Cormier au 27e rang de la liste nord-américaine en vue du repêchage de juin 2020. Une très bonne performance pour l'Acadien qui a été absent pendant sept semaines cette saison.

Autres prédictions pour l'Atlantique de la Centrale de recrutement de la LNH :

  • Dawson Mercer, de Carbonear, T.-N.L. - 6e rang
  • Justin Baron, d'Halifax, N.-É. - 15e rang
  • Nicolas Savoie de Dieppe, N.-B. - 7e tour

Tu essaies de joueur sans penser à ce qu'il se passe autour de toi. Tu dois juste jouer ton jeu. Si je fais ça, alors tout se passera bien, assure-t-il.

Malgré tout, il prête attention à ces listes qui circulent sur Internet. C'est vraiment le fun de savoir cela, clame-t-il.

Lukas Cormier marche dans le couloir du centre Eastlink. Il est de dos et se dirige vers le vestiaire des Islanders de Charlottetown.

Lukas Cormier a été approché par une vingtaine d'équipes de la LNH. Il pourrait être sélectionné au deuxième tour du prochain repêchage.

Photo : Julien Lecacheur

Car le joueur des Islanders de Charlottetown évolue dans une classe à part. Du haut de ses 17 ans, sa maturité et son sens du jeu éblouissent les partisans, ses coéquipiers ainsi que son entraîneur, Jim Hulton.

Lukas est unique. À tout juste 17 ans, il joue déjà comme un garçon de 19 ou 20 ans. Il est humble, mature, il sait accélérer ou ralentir le jeu. Il apporte aussi beaucoup de leadership à notre équipe.

Jim Hulton, entraîneur-chef, Islanders de Charlotteown
Jim Hulton est assis. Il regarde la caméra.

Jim Hulton est ravi de pouvoir compter de nouveau sur Lukas Cormier.

Photo : Julien Lecacheur

C'est un luxe pour un entraîneur d'avoir un tel joueur dans son équipe. En plus Lukas aide d'autres joueurs, comme Oscar Plandowski, à progresser. Nous sommes chanceux de l'avoir ici, ajoute Jim Hulton.

Les Islanders auront besoin de tout son talent pour tenter de créer la surprise durant les prochaines séries éliminatoires. Moncton, Chicoutimi, Rimouski ou encore le Cap Breton sont mieux armés et s'annoncent comme favoris dans la conférence Est. Lukas Cormier estime malgré tout que les Islanders sont en mesure de rivaliser.

Lukas Cormier est sur la glace du centre Eastlink. Il s'apprête à décrocher un tir de la ligne bleue.

Lukas Cormier a inscrit 36 points en 63 matchs lors de sa première saison. En 2019-2020, il cumule déjà 21 points en 24 matchs.

Photo : Julien Lecacheur

Il y a beaucoup d'équipes dans notre conférence qui se sont renforcées. Je pense néanmoins que l'on a une très bonne équipe. On a eu de bons nouveaux joueurs avec Ethan Crossman, Chris McQuaid et Drew Elliott. Le retour de Nikita Alexandrov, qui a manqué la moitié de la saison, va aussi nous aider. Nous avons une équipe forte et nous allons faire beaucoup de dommages dans la deuxième moitié de la saison, prédit le défenseur.

Et, il l'assure, les Islanders vont encore surprendre beaucoup d'observateurs en fin de saison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Hockey junior