•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Écrasement d'avion en Iran : Québec aidera les familles touchées

Des objets épars.

Un album photo parmi les débris de l'avion qui s'est écrasé près de Téhéran, faisant 176 morts dont 63 Canadiens.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Québec a mis en place un numéro de téléphone grâce auquel les personnes en lien avec les victimes de l’écrasement d'avion en Iran peuvent obtenir de l’aide technique.

Les employés de Service Québec dirigeront les personnes vers les ressources gouvernementales appropriées selon leurs questions.

Le numéro 1 877 644-4545 sera en fonction de 8 h à 18 h du lundi au vendredi.

En entrevue à ICI RDI, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a réitéré les condoléances du gouvernement du Québec.

C’est une journée d’une tristesse et d’une désolation épouvantables. On est de tout cœur avec les familles, les proches. Je voudrais réitérer nos sentiments les plus sincères à ces gens dans les circonstances aussi brutales et aussi difficiles.

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Elle a ajouté que le drapeau de la tour centrale du Parlement serait en berne jusqu'à vendredi.

À Service Québec, on a instauré un service pour aider les victimes à s’orienter, pour leur donner plus de services aussi. L’objectif, c’est de s’assurer que les gens qui sont touchés par cet événement horrible aient le plus d’aide possible, le plus de support pour s’orienter à travers ce grand drame.

Nadine Girault

Québec est aussi en contact avec Ottawa pour faciliter la voie aux services d’aide, notamment sur les droits et procédures liés aux successions.

Le drapeau du Québec en berne.

Le drapeau du Québec restera en berne sur la tour centrale de l'hôtel du Parlement jusqu'à vendredi.

Photo : Radio-Canada

Parmi les 63 victimes canadiennes se trouvaient au moins huit résidents du Québec.

Siavash Ghafouri-Azar et Sara Mamani s'étaient rendus en Iran, d'où ils étaient tous deux originaires, pour célébrer leur mariage en compagnie de leurs proches et amis.

Siavash Ghafouri-Azar travaillait à l'usine Pratt & Whitney de Longueuil. Sara Mamani travaillait pour sa part au siège social de Bombardier, à Montréal. Le couple venait de faire l'acquisition d'une maison à Brossard, sur la Rive-Sud.

Aida Farzaneh et son conjoint Arvin Morattab faisaient leur doctorat à l'École de technologie supérieure (ÉTS).

Shahab Raana et Sahand Sadeghi étaient en formation pour devenir soudeurs dans une école technique de Montréal, selon CBC.

Quant au Sherbrookois Mohammad Moeini, il travaillait pour Bombardier Produits récréatifs, à Valcourt.

Niloufar Sadr a également péri dans l'écrasement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Écrasement d'avion

International