•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TikTok corrige en douce d’importantes failles de sécurité

Un jeune homme danse derrière un téléphone tenu par une main et affichant le logo de TikTok.

L’application TikTok permet de créer et de regarder de courtes vidéos comportant généralement une performance de lip sync.

Photo : AFP/Getty Images / -

Radio-Canada

Plusieurs failles de sécurité de l’application de partage de vidéos TikTok ont maintenant été corrigées, mais celles-ci auraient pu permettre à des pirates de causer bien des dommages à ses utilisateurs et utilisatrices pendant plusieurs mois.

C'est l'équipe de la firme de cybersécurité Check Point Research (Nouvelle fenêtre) qui a découvert ces vulnérabilités avant de travailler de concert avec ByteDance, l'entreprise derrière TikTok, pour les colmater.

Check Point a publié mercredi un article de blogue détaillant les failles, qui auraient permis à des pirates de faire plusieurs opérations sur les comptes des utilisateurs et utilisatrices sans leur consentement.

Ainsi, des personnes mal intentionnées auraient pu prendre le contrôle d’un compte TikTok pour supprimer des vidéos, téléverser des vidéos non autorisées, rendre publiques des vidéos privées et révéler des informations personnelles sauvegardées sur le compte, comme des adresses courriel, des informations de paiement, des dates de naissance et plus encore.

Selon le site CNet, un porte-parole de TikTok a confirmé que rien n’indique que des pirates informatiques aient abusé des vulnérabilités.

Une application aussi populaire que controversée 

TikTok a connu une ascension fulgurante dans la dernière année, devenant la troisième application la plus téléchargée du monde, juste après WhatsApp et Messenger, avec plus de 1,5 milliard de téléchargements en date du 14 novembre 2019, selon des données rapportées par le site SensorTower. (Nouvelle fenêtre)

Parallèlement à ce succès phénoménal, l’application a été la cible de plusieurs critiques, allant même jusqu’à être soupçonnée par les États-Unis de représenter un risque de contre-espionnage.

Au début de décembre, deux mères de l’Illinois ont entamé une poursuite contre la société mère de TikTok , ByteDance, pour avoir « traqué, collecté et divulgué » les données personnelles d’enfants de moins de 13 ans, ce qui violerait les lois sur la protection des enfants des États-Unis. 

À la fin de décembre, l’Armée de terre des États-Unis a décidé de bannir l’utilisation de TikTok chez ses militaires, affirmant que l’application pouvait compromettre la sécurité nationale et être utilisée à des fins de surveillance. 

Avec les informations de CNet, et Business Insider

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Réseaux sociaux

Techno