•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un hibou porteur du virus du Nil occidental en Ontario

Tête d’une petite nyctale, un type de hibou

Une analyse sur un hibou trouvé a révélé la présence du virus du Nil occidental.

Photo : Laetitia Desbordes

Radio-Canada

Le Bureau de santé Porcupine, dans le nord de l’Ontario, rapporte un cas de hibou infecté par le virus du Nil occidental sur son territoire.

L’organisme indique qu’il s’agit du premier cas signalé depuis 2006 d’un oiseau trouvé dans la région chez lequel une analyse a révélé la présence du virus.

Depuis cette date également, aucune des populations de moustiques analysées par le Bureau de santé n’a présenté d’infection.

Le virus se propage aux humains et aux animaux par la piqûre d’un moustique infecté, mais aucun cas confirmé du virus du Nil occidental n’a jamais été signalé chez les humains dans le district.

L’inspectrice de la santé publique au Bureau de santé Porcupine, Kaitlin McCaw, souligne que l’organisme a reçu un rapport de Santé publique Ontario à la fin de l’automne à propos du résultat pour le hibou.

Mme McCaw admet qu’il est étrange d’obtenir ce test positif à la fin de l’automne puisque les moustiques ne sont pas actifs.

Elle ajoute que ce sont généralement les corbeaux qui contractent le virus mais que d’autres animaux peuvent être infectés.

Le risque de contracter le virus du Nil occidental demeure faible.

Kaitlin McCaw, inspectrice de la santé publique au Bureau de santé Porcupine

Le Bureau de santé précise qu’une piqûre par un moustique infecté n’entraînera pas nécessairement de symptômes.

Même si 80 % des personnes infectées par le virus du Nil occidental ne tombent pas malades, celles qui le deviennent ressentent généralement de légers symptômes semblables à ceux de la grippe. Moins de 1 % des personnes infectées tombent gravement malades, indique l’organisme dans un communiqué.

Les autorités en santé publique surveille la présence du virus du Nil occidental chez les moustiques à divers endroits dans le district, de juin à août.

Le Bureau de santé Porcupine dessert les résidents du district de Cochrane et ceux de Hornepayne, dans le district d’Algoma.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nord de l'Ontario

Santé publique