•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Warner Bros. se dote d'une intelligence artificielle qui prédit le succès d'un film

Le logo de Warner Bros est photographié à l'extérieur devant des palmiers.

Warner Bros. est le dernier studio en date à embrasser l'intelligence artificielle.

Photo : Reuters / Eric Gaillard

Radio-Canada

L'intelligence artificielle se taille une place de plus en plus importante à Hollywood, alors que Warner Bros. vient de signer un contrat avec Cinelytic, une jeune entreprise de Los Angeles qui utilise l'apprentissage machine pour prédire le succès d'un film avant même que sa production soit entamée.

Selon ce que rapporte The Hollywood Reporter, Warner s’est ainsi engagé à utiliser le système de gestion de projets développé l’an dernier par Cinelytic, qui se sert de données exhaustives ainsi que d’analyses prédictives pour « guider la prise de décision au stade de l’acceptation des projets ».

La plateforme intégrée en ligne peut, par exemple, évaluer la valeur d’une célébrité sur un territoire donné et prédire les revenus que rapportera un film en salle et sur les plateformes de diffusion en continu.

« L’intelligence artificielle peut sembler effrayante. Mais pour l’instant, elle ne peut prendre aucune décision créative » a expliqué Tobias Queisser, directeur général de Cinelytic, en entrevue avec The Hollywood Reporter

« Là où elle excelle, c’est dans les calculs et le traitement de gros volumes de données afin de dégager des tendances invisibles pour les humains. Mais pour les prises de décision de nature créative, vous avez encore besoin de l’expérience et de l’instinct. »

L’entente conclue entre Warner et Cinelytic constitue selon The Hollywood Reporter une avancée intéressante pour Hollywood, qui introduit lentement l’intelligence artificielle et l'apprentissage automatique dans son univers.

Jouer avec les données

Fondée par Tobias Quessier il y a quatre ans, Cinelytic a déjà conclu des ententes avec des entreprises comme Ingenious Media, qui a participé à la production de films comme Avatar et L'odyssée de Pi, ou encore le studio STX, qui a récemment connu deux flops aux guichets avec Playmobil, le film et UglyDolls : le film.

Le logiciel de Cinelytic permet de préparer un argumentaire de vente pour une production en entrant des données spécifiques : le genre du film, le budget, les acteurs et actrices, etc. Il peut ensuite ajuster chacune de ces données afin de tester plusieurs combinaisons et voir les différentes issues commerciales possibles.

Même si la plateforme ne prédira pas nécessairement la prochaine surprise à 1 milliard de dollars, comme le Joker de Warner en 2019, elle facilite la tâche aux studios en leur fournissant des paramètres et des données financières pour la mise en marché, le marketing et les décisions relatives à la distribution, y compris les dates de sortie.

Selon The Hollywood Reporter, la plateforme se montre particulièrement utile dans le contexte des festivals, dans lesquels les studios se retrouvent dans des guerres d’enchères et doivent mettre d’énormes montants d’argent sur la table après seulement quelques heures d’évaluation.

Un allié plutôt qu'un remplaçant

Plusieurs spécialistes en intelligence artificielle demeurent sceptiques quant à la capacité des algorithmes d’effectuer des prédictions dans un milieu aussi chaotique que la production de films. Selon le site The Verge, comme les algorithmes sont basés sur des données historiques, ils tendent à être conservateurs, se concentrant sur des tendances qui ont mené à des succès antérieurs, plutôt que de prédire ce qui intéressera les auditoires futurs.

Pour ceux et celles qui voient cette technologie d'un bon œil, l'outil permet tout simplement d'effectuer rapidement des analyses complexes que le cerveau humain prendrait beaucoup plus de temps à accomplir.

Selon Andrea Carso, investisseur dans le milieu du cinéma et client de Cinelytic, le logiciel ne remplacera jamais à lui seul la prise de décision, mais peut faire la lumière sur différentes approches de commercialisation. « On peut voir comment, parfois, seuls un ou deux éléments d’un même projet peuvent avoir un impact énorme sur sa performance commerciale » a-t-il expliqué à The Hollywood Reporter.

« Chaque jour, nous prenons des décisions difficiles qui ont une influence sur ce que nous produisons et comment nous le distribuons dans les salles de cinéma dans le monde, et plus nos données sont précises, plus nous sommes aptes à engager notre auditoire », a pour sa part conclu Tonis Kiis, vice-président à la distribution de Warner Bros., en entrevue avec The Hollywood Reporter.

Avec les informations de The Hollywood Reporter, et The Verge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Intelligence artificielle

Techno