•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Twitter s'apprête à tester des moyens de limiter le harcèlement en ligne

Le logo du réseau social Twitter sur l'écran d'un téléphone intelligent

Twitter permettra bientôt à ses utilisateurs et utilisatrices de choisir les personnes qui pourront répondre à leurs tweets.

Photo : Associated Press / Matt Rourke

Radio-Canada

Twitter veut tester de nouveaux moyens de limiter le harcèlement en ligne, notamment en offrant aux utilisateurs et utilisatrices du réseau social les moyens de contrôler qui peut répondre à un tweet.

Nous voulons aider les gens à se sentir plus en sécurité en participant au dialogue sur Twitter et en leur donnant plus de contrôle sur les conversations qu'ils entament, explique le réseau de micromessages sur son compte.

Nous allons tester diverses options sur qui peut répondre à des tweets au début de 2020, a-t-il ajouté.

Selon le média spécialisé TechCrunch, plusieurs responsables de l'entreprise ont apporté des précisions lors du salon d'électronique grand public de Las Vegas.

4 options offertes

Dès le premier trimestre, Twitter testera quatre options qui permettront de choisir qui peut répondre à un tweet. L'option la plus radicale empêchera tout le monde d'y répondre.

Les personnes utilisant Twitter pourront également laisser la possibilité de répondre uniquement aux individus cités dans le message ou aux titulaires des comptes auxquels elles sont abonnées.

Elles pourront aussi choisir l'option la plus ouverte qui autorise tous les utilisateurs et utilisatrices de Twitter à répondre.

Pour l'heure, passer son compte en mode privé à l'aide du petit symbole du cadenas ou bloquer directement des personnes constituent les seuls moyens pour limiter les réponses à un tweet.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !