•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fausse infirmière de Jonquière devra répondre à des accusations criminelles

Le bâtiment de l'hôpital de Jonquière vu de l'extérieur en hiver.

L'hôpital de Jonquière

Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Radio-Canada

Tout au long de ces années, Nathalie Bélanger aurait utilisé le numéro de permis d'une autre infirmière qui porte le même nom.

Graves accusations

Selon les documents recueillis au palais de justice, elle devra répondre à neuf chefs d'accusation, dont fabrication de faux documents, fraude et usurpation d'identité. Les actes d'accusation viennent d’être déposés par le directeur des poursuites criminelles et pénales.

Nathalie Bélanger

Nathalie Bélanger

Photo : Facebook

On y apprend notamment que Nathalie Bélanger aurait présenté un curriculum vitæ erroné et un faux diplôme d’études collégiales, indiquant qu’elle avait effectué avec succès une formation en soins infirmiers. Elle aurait aussi fourni une fausse carte d’attestation d’inscription au Tableau des infirmières et remis des preuves de sa cotisation à l’Ordre des infirmières.

De plus, le document déposé en cour stipule qu’elle aurait usurpé l’identité d’une autre personne en utilisant son numéro d’ordre professionnel.

Nathalie Bélanger n'a pas encore comparu, mais elle ou son avocat devra se présenter au palais de justice de Chicoutimi dans un peu plus d’un mois.

Réaction du CIUSSS

Par courriel, le CIUSSS admet que cet événement a démontré qu'il y avait des lacunes dans le processus de vérification de l'authenticité du personnel.

On assure que depuis les révélations, des modifications ont été apportées pour permettre des vérifications supplémentaires lorsque des employés portent le même nom.

Par ailleurs, le CIUSSS précise que les infirmières doivent fournir à l'embauche un numéro de permis valide et une copie de leur diplôme d'études.

Une fois par année, elles doivent aussi démontrer qu'elles sont toujours membres de leur ordre professionnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice