•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Financement des partis : les verts au N.-B. ont battu un record en 2018

David Coon au micro lors d'un rassemblement de campagne. Des membres de son équipe l'applaudissent en arrière-plan.

Les verts de David Coon ont remporté trois sièges lors des élections de 2018 au Nouveau-Brunswick. Le parti avait recueilli des dons de 302 749 $ cette année-là.

Photo : Parti vert du Nouveau-Brunswick/Facebook

Radio-Canada

Le Parti vert du Nouveau-Brunswick a reçu plus de dons du public en 2018 que l’Alliance des gens et le Nouveau Parti démocratique au total.

Dans ses documents financiers soumis à Élections Nouveau-Brunswick le mois dernier, le Parti vert rapporte avoir recueilli des dons de 302 749 $ en 2018, ce qui est un record pour un tiers partis.

C’est plus du double des sommes que l’Alliance des gens (124 570 $) et le Nouveau Parti parti démocratique (103 109 $) ont reçues de leurs partisans durant la même période.

Cet appui du public peut aider les verts à se distinguer de ces deux autres partis comme une solution de rechange aux libéraux et aux progressistes-conservateurs, selon un professeur de sciences politiques à l’Université St. Thomas, Jamie Gillies.

Si cet argent peut aider les verts à remporter dix sièges aux prochaines élections, ils détiendront l’équilibre du pouvoir, explique le professeur Gillies.

L’argent est le nerf de la guerre

Dix-huit partisans ont remis au Parti vert le don maximal autorisé au Nouveau-Brunswick, soit 3000 $. C’était le cas de la Dre Sarah Colwell, qui était aussi candidate du parti dans la circonscription électorale de Moncton-Sud-Ouest.

Un parti ne peut fonctionner sans financement. Il ne peut certainement pas appuyer ses candidats et faire campagne sans un financement adéquat, affirme Mme Colwell.

Il est important de voter et d’appuyer financièrement les partis politiques, ajoute-t-elle.

Portrait de Sarah Colwell, souriante, devant un arbre en été

L'ancienne pathologiste Sarah Colwell, à Moncton, est l’une des 18 personnes qui ont fait au Parti vert le don maximal autorisé de 3000 $ en 2018. Trois personnes ont fait de même pour l’Alliance des gens et une seule pour le NPD.

Photo : Gracieuseté de Sarah Colwell

Une résidente de Fredericton, Margaret Trahms-Coombs, a aussi donné 3000 $ au Parti vert. Elle avait fait un don de 1000 $ dans le cadre des élections de 2014.

Mme Trahms-Coombs explique qu’elle connaît mieux le Parti vert, qu’elle appuie la philosophie du parti et qu’elle est convaincue que la province doit se diriger dans cette direction.

Les verts gagnent du terrain derrière les grands partis

Les progressistes-conservateurs (1,3 million de dollars) et les libéraux (1 million de dollars) ont recueilli en 2018 beaucoup plus d’argent que les verts, mais ces derniers réduisent peu à peu l’écart.

Le financement recueilli par les deux grands partis a diminué au total de 20 % de 2014 à 2018. Les dons au Parti vert ont plus que doublé durant la même période.

Jaimie Gillies interviewé dans un studio de télévision

La capacité du Parti vert à recueillir des dons du public sera un avantage concurrentiel important pour lui face à l’Alliance des gens et au NPD, selon le politologue Jaimie Gillies.

Photo : CBC

Les électeurs qui appuient le Parti vert considèrent cette formation comme étant à la fois environnementale et politique, selon M. Gillies. Il estime qu’un grand nombre de professionnels en milieu urbain qui font partie de ce groupe ont les moyens de financer le parti.

Le record précédent des dons recueillis par un tiers parti au Nouveau-Brunswick était celui de l’ancien parti Confederation of Regions : 274 000 $ dans le cadre des élections de 1991. Le NPD avait recueilli 272 000 $ en 2014.

Le Parti vert est le dernier ayant soumis ses renseignements financiers de 2018 à Élections Nouveau-Brunswick, et ce, avec plus de six mois de retard. Les partis politiques devaient remettre ces documents au plus tard le 31 mai 2019. Seul le Parti progressiste-conservateur a respecté cette date de tombée.

Avec les renseignements de Robert Jones, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !