•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des projets visent à briser l’isolement des aînés francophones

Une personne et une aînée se tiennent par les mains.

Un aidant naturel aide une personne âgée à se lever.

Photo : iStock

Marc-Antoine Bélanger

L'Assemblée francophone des retraités et aînés de la Colombie-Britannique (AFRACB) lance deux initiatives pour aider les personnes âgées à sortir de l'isolement.

La première est un centre d’activités téléphoniques et la deuxième une plateforme de formation et d’activités en ligne pour les aînés francophones. Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre d’un projet national de la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC), coordonné dans sept provinces et un territoire.

Le centre d'activité téléphonique, c'est un modèle qu'on veut implanter au Canada qui permet aux aînés ayant des défis de mobilité de pouvoir assister à toutes sortes d'activités dans le confort de leur foyer soit par téléphone ou par vidéoconférence, explique Stéphane Lapierre, coordonnateur du projet à la FAAFC et directeur général de l'AFRACB.

Il explique que les participants vont, par exemple, discuter de thématiques avec des animateurs d'atelier.

Les initiatives ont pour but de tenter de sortir de l'isolement entre 850 et 1000 personnes âgées, surtout dans les régions éloignées de la Colombie-Britannique. [Elles] cherchent à rejoindre les aînés qui sont plus isolés, dit le directeur général, soit dans des centres où il n'y a pas d'association francophone ou dans des endroits où les gens peuvent difficilement se déplacer à cause de défis de mobilité.

Quand on parle de personnes isolées, on ne parle pas des personnes aînées qui viennent régulièrement à nos activités. Celles qu’on recherche sont celles qui ne peuvent pas venir.

Stéphane Lapierre, coordonnateur du projet

L'AFRACB a reçu un financement de 305 000 $ pour l'ensemble du projet, qui se prolongera jusqu'en 2024.

L’organisme est à la recherche de bénévoles qui vont animer les rencontres en ligne et faire des présentations, conclut Stéphane Lapierre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie