•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Terres rares du lac Strange : une compagnie minière recherche des investisseurs

Un dirigeable conçu par Lockheed Martin, au-dessus d'un lac sur lequel flottent des plaques de glace.

Torngat Metals veut acheminer le minerai concentré en dirigeable vers Schefferville.

Photo : Courtoisie

Après une restructuration, une compagnie minière cherche maintenant des investisseurs pour mener à bien un important projet d'extraction de terres rares au nord de Schefferville.

Torngat Metals est une entité formée à la suite de la vente des actifs du prometteur Minéraux rares Quest après que celui-ci se soit placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

Comme Minéraux rares Quest, Torngat Metals veut exploiter un gisement à près de 200 km au nord-est du Schefferville pour ensuite acheminer le minerai au sud du Québec pour sa transformation.

Il est aussi encore prévu que le minerai concentré soit transporté en dirigeable du site minier jusqu’à Schefferville, avant qu’il ne soit acheminé vers le sud en train pour être transformé.

Le prometteur ne dispose toutefois pas des capitaux nécessaires pour réaliser le projet qui nécessite un investissement majeur.

Comme l'explique la vice-présidente marketing de Torngat Metals, Christine Burow il s'agit du grand défi de l'entreprise, qui ne rejette pas l’idée de faire son entrée en bourse en quête de capitaux.

Pour [tout de suite], on va continuer comme entreprise privée. Peut-être à un temps on va aller public […], mais pour [tout de suite] c’est privé, explique-t-elle.

Dans le meilleur des cas, Torngat Metals voudrait faire son étude de préfaisabilité en 2022 et commencer la production en 2023.

Ce scénario optimiste nécessiterait toutefois que l’entreprise obtienne du financement pour chaque étape menant au début des opérations.

On cherche pour des investisseurs au Canada et ailleurs, qui veulent participer dans cette opportunité. On doit avoir un certain financement pour continuer avec note plan, explique M. Burow, ajoutant que l’échéancier pourrait bien s’allonger si le financement nécessaire n’est pas obtenu à temps.

Les terres rares sont notamment utilisées pour la fabrication d’aimants puissants. L’industrie des véhicules électriques par exemple, en utilise en grande quantité.

C’est en Chine que la majorité des terres rares sont extraites. Elles sont considérées comme un minerai « critique et stratégique » par le gouvernement du Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Métaux et minerais