•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Antonine Maillet, citoyenne d’honneur de la Ville de Montréal

Antonine Maillet devant le livre d’or de la Ville de Montréal, avec à ses côtés Valérie Plante.

Antonine Maillet a signé le livre d’or de la Ville de Montréal aux côtés de Valérie Plante.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

L’écrivaine Antonine Maillet, récipiendaire du prestigieux prix Goncourt, a reçu mercredi la citoyenneté d’honneur de la Ville de Montréal des mains de la mairesse Valérie Plante.

L'écrivaine acadienne, née au Nouveau-Brunswick en 1929, a rendu hommage à Montréal, la ville dans laquelle elle s’est installée dans les années 1970.

Montréal dépasse Montréal, c’est la métropole de tous les francophones d’Amérique du Nord.

Antonine Maillet
Antonine Maillet sourit.

Antonine Maillet vit à Montréal depuis les années 1970.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

À Montréal on se sent vivant chez nous, on se sent reçu et aujourd’hui j’accepte cet honneur que vous me faites, Madame Plante, a ajouté Antonine Maillet.

L’autrice d’une cinquantaine de romans, contes, pièces de théâtre et essais devient la 29e récipiendaire de cette distinction qui récompense des personnalités marquantes et méritantes par leurs actions, leur art ou leur engagement.

Antonine Maillet lors de la cérémonie de remise de sa citoyenneté d'honneur.

Antonine Maillet a reçu la citoyenneté d'honneur de la Ville de Montréal des mains de Valérie Plante.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

De son côté, Valérie Plante a salué l’empreinte laissée par Antonine Maillet dans la culture, l’histoire et la mémoire montréalaise, québécoise, acadienne et canadienne.

Je suis très heureuse d’honorer Antonine Maillet, une grande femme de lettres, une icône de la littérature.

Valérie Plante, mairesse de Montréal

Aujourd’hui âgée de 90 ans, Antonine Maillet a été le premier auteur non européen à remporter le prestigieux Prix Goncourt, en 1979, pour son roman Pélagie-la-Charrette.

Elle avait été sacrée Grande montréalaise en 1991.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Culture

Arts