•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cyrille Simard ne se représentera pas à la mairie d'Edmundston

Cyrille Simard, le maire d'Edmundston.

Cyrille Simard termine son deuxième mandat à la mairie d'Edmundston en 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

Le maire d'Edmundston, Cyrille Simard, confirme qu'il ne briguera pas de troisième mandat aux prochaines élections municipales.

L'homme d'affaires indique qu'il avait déjà annoncé dès le départ son intention de s'en tenir à deux mandats. Une décision qu'il a prise de concert avec sa famille, pour des raisons à la fois personnelles, financières et politiques.

Je juge qu’après huit années, on a contribué suffisamment, c’est bon qu’il y ait d’autres personnes qui reprennent le flambeau, explique M. Simard.

Selon lui, le renouvellement du leadership est une composante essentielle d'une saine démocratie.

Mon avis personnel, c’est que lorsqu’on s’installe trop longtemps dans ce genre de fonction-là, l’usure du pouvoir affecte tout le monde, personne n’est à l’abri de cela.

Cyrille Simard, maire sortant d'Edmundston

Il indique qu'un politicien peut perdre certains réflexes avec les années.

On a peut-être moins les bons réflexes, moins les bonnes approches [que] quelqu'un [qui] arrive frais avec ses nouvelles idées.

M. Simard se considère comme une personne très engagée dans sa communauté. Pour lui, il s'agissait d'une façon de contribuer à un autre niveau, avec une approche rassembleuse.

Il se dit fier de ce qu'il a accompli au cours des huit dernières années. Il aura d'ailleurs l'occasion de dresser un bilan à la Chambre de commerce d'Edmundston au cours des prochaines semaines.

Sa vision de départ était de contribuer à valoriser la ville d'Edmundston pour toutes les belles choses qui s’y font à l’extérieur, mais surtout sur le plan de la communauté [et à] mobiliser beaucoup d'acteurs qui sont dans une logique de développement.

L'homme d'affaires spécialisé en gestion des connaissances et en immigration affirme que la fin de son mandat s'effectue de manière graduelle.

Moi je vais pousser le ballon jusqu’à la dernière limite, en souhaitant que la personne qui me remplace, prendra le flambeau et l’apportera à un autre niveau.

Des maires et mairesses prêts à solliciter de nouveaux mandats

Élections municipales 2020 : qui se présente ou pas?

Au Nouveau-Brunswick, un certain nombre de mairesses et de maires s'apprêtent à solliciter de nouveaux mandats.

Michel Soucy (Atholville), Paolo Fongemie (Bathurst), Pierrette Robichaud (Rogersville), Roger Caissie (Shediac), Roger Doiron (Richibucto) et Mike O'Brien (Fredericton) ont tous signifié à Radio-Canada leur intention de solliciter de nouveaux mandats à leur mairie respective aux élections municipales du 11 mai 2020 au Nouveau-Brunswick.

En revanche, Nicole Somers (Saint-Quentin), Luc Desjardins (Petit-Rocher) et Anita Savoie Robichaud (Shippagan) prévoient, à l’instar du maire d’Edmundston, tirer leur révérence à la fin de leur mandat actuel.

Quelques autres maires et mairesses ont affirmé à Radio-Canada être toujours en réflexion sur leur avenir politique.

C’est le cas de Stephanie Anglehart-Paulin à Campbellton, de Serge Léger à Cap-Pelé, d’Yvon Lapierre à Dieppe, de Don Darling à Saint-Jean et de Denis Losier à Tracadie. M. Lapierre dit qu’il prévoit faire connaître sa décision à la fin janvier.

Par ailleurs, le maire d’Atholville, Michel Soucy, a l’intention de briguer la présidence de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick (AFMNB) l’automne prochain. M. Soucy occupe cette fonction par intérim depuis la démission de son prédécesseur, Luc Desjardins. Ce dernier est toutefois resté maire de Petit-Rocher, une fonction qu'il veut exercer jusqu'aux élections municipales du printemps.

Avec les informations de Marielle Guimond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique municipale