•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nipissing Ouest : 2020, l'année du bilinguisme?

Panneau « arrêt-stop ».

La municipalité étudie notamment la possibilité d’installer des panneaux routiers bilingues sur son territoire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil municipal de Nipissing Ouest a présenté mardi soir une mise à jour sur le dossier du bilinguisme.

Le processus, débuté en 2018 à la suite de la demande d’un citoyen, va bon train, selon le conseiller municipal Jérémy Séguin.

Parmi les recommandations étudiées, l’on retrouve la mise en ligne d’une version française du nouveau site internet de la municipalité, ainsi que la traduction des règlements municipaux dans les deux langues.

Un homme en train de parler derrière un podium

Dans une présentation en août 2018, Denis Labelle avait reproché à la Ville de ne pas appliquer convenablement son règlement municipal sur l’affichage public bilingue déjà en vigueur.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

On a un conseiller municipal unilingue anglophone, et tout le monde comprend l’importance d’avoir un arrêté [règlement municipal] au sujet du bilinguisme, particulièrement dans notre région, a-t-il assuré ce matin à l’émission Le matin du Nord.

Près des deux tiers de la population de Nipissing Ouest ont pour langue maternelle le français, selon le recensement de 2016.

Budget

Les discussions entourant le budget débuteront dans les prochaines semaines.

C’est à ce moment que l’on verra quels projets seront prioritaires, selon M. Séguin.

Il avertit cependant que les améliorations par rapport au bilinguisme dans la municipalité vont venir doucement.

La facade de l'hôtel de ville de Nipissing Ouest.

Le règlement municipal sur le bilinguisme remonte à 2002 à Nipissing Ouest.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

À la piscine municipale cette année, on s’est assuré de mettre des affiches dans les deux langues. Évidemment, quand on veut mettre deux fois plus d’information, il faut que l’affiche soit deux fois plus grosse. Ça entraîne des coûts, explique le conseiller.

L’idée, c’est de s’assurer qu’il y a toujours de l’argent pour le bilinguisme et d’en faire une ligne permanente dans le budget

Jérémy Séguin, conseiller municipal de Nipissing Ouest

Pas encore de refonte du règlement municipal

La politique sur l’offre de services bilingues de Nipissing Ouest remonte à 2002.

La Municipalité admet ne pas l’avoir respecté dans le passé.

Pancarte de Nipissing Ouest à l’entrée de la municipalité.

La municipalité de Nipissing Ouest est majoritairement francophone.

Photo : Google maps

Un comité spécial a été créé en février 2019 afin de réviser le règlement municipal.

Les élus n’ont toujours pas statué sur la nouvelle forme que prendra le bilinguisme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !