•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les militaires canadiens sont « sains et saufs » à la suite de l'attaque en Irak

Chargement de l’image

Le chef de l’état-major de la Défense canadienne, Jonathan Vance

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef de l’état-major de la Défense canadienne Jonathan Vance a soutenu que tous les membres des Forces armées canadiennes (FAC) déployés étaient « sains et saufs » à la suite de l’attaque de missiles en Irak.

C'est ce que le général a annoncé en fin de soirée mardi sur Twitter. Il a ajouté que nous demeurons vigilants.

Le ministre canadien de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a déclaré qu'il était heureux de savoir que tout le personnel des FAC est en sécurité. Nous continuons à surveiller la situation de près et à prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer la sûreté et la sécurité du personnel civil et militaire, a ajouté le ministre.

L’une des bases aériennes visées par des tirs de l’Iran mercredi matin en Irak est un ancien centre des opérations canadiennes dans la lutte contre le groupe armé État islamique (EI).

Les attaques, qui avaient également pour cible les bases aériennes d'Aïn al-Assad et d'Erbil, ont été revendiquées par le Corps des Gardiens de la révolution islamique, une milice armée iranienne.

La base d’Erbil, dans le nord-est du pays, était le principal poste de commande pour les troupes canadiennes envoyées pour combattre les djihadistes de l’EI en Irak.

Le premier ministre Justin Trudeau a été informé des attaques et il suit la situation de près, a indiqué un porte-parole. Le ministre canadien des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, suit également la situation de près.

Plus tôt mardi, Jonathan Vance avait indiqué que ses troupes avaient suspendu temporairement leurs efforts en Irak en raison des tensions grandissantes depuis l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani par les États-Unis.

Une partie des FAC déployées en Irak a été déplacée au Koweït par mesure de sécurité.

Quelque 800 militaires canadiens se trouvent au Moyen-Orient. De ce nombre, environ 500 étaient recensés en Irak au moment de l'annonce du général Vance.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !