•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens de Sainte-Gertrude se sentent délaissés par Bécancour

Panneau indiquant le secteur Sainte-Gertrude.

Des citoyens déplorent le manque d'intérêt de la Ville de Bécancour pour leur secteur; des accusations que réfute le maire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des citoyens de Sainte-Gertrude, à Bécancour, s'inquiètent pour le développement économique de leur secteur. Ils déplorent notamment de ne pas bénéficier des retombées économiques du Parc régional de la rivière Gentilly et trouvent que la Ville ne se préoccupe pas suffisamment de leur sort.

Le Parc régional de la rivière Gentilly, qui est situé tout près de Sainte-Gertrude, attire des milliers de visiteurs chaque année, mais les résidents du secteur n’en profitent pas. L’entrée est située à Sainte-Marie-de-Blandford.

Les 25 000 touristes qu'il y a eu dans le parc l'été dernier, ils sont passés ailleurs que dans notre secteur, ce qui fait que l'épicerie et les commerces environnants n'ont pas eu de retombées de ça, explique le résident de Bécancour Mario L’Archevêque.

Une cabane au loin, avec une voiture qui entre dans l'espace boisé.

L'entrée principale du Parc régional de la rivière Gentilly est située à Sainte-Marie-de-Blanford, à quelques kilomètres du secteur Sainte-Gertrude.

Photo : Radio-Canada

Selon eux, un accès au parc pourrait contribuer à relancer l'économie de Sainte-Gertrude.

À mon avis, on a menti aux gens, on a carrément isolé Sainte-Gertrude. C'est comme si on ne faisait plus partie de la Ville de Bécancour.

Gareth Dontigny, résident de Bécancour
Deux hommes dehors, habillés chaudement.

Gareth Dontigny (à gauche) et Mario L’Archevêque (à droite) font partie d'un groupe de citoyens qui se mobilisent pour dénoncer le manque d'initiatives pour le secteur Sainte-Gertrude.

Photo : Radio-Canada

L’économie du secteur Sainte-Gertrude stagne, notamment en raison de la fermeture d’entreprises ces dernières années, dont la centrale nucléaire Gentilly-2.

Ce parc-là avait pour objectif de donner de l'économie à Sainte-Gertrude, à la suite à la perte de ses industries forestières, souligne Gareth Dontigny, un autre résident de Bécancour qui fait partie du groupe de citoyens.

Carte indiquant où est le parc et où est le secteur Sainte-Gertrude.

Le parc régional de la rivière Gentilly est situé près du secteur Sainte-Gertrude, à Bécancour.

Photo : Radio-Canada

La Ville se défend de délaisser Sainte-Gertrude

Un chemin partant de Sainte-Gertrude a été conçu, pour que les piétons, cyclistes et chevaux puissent accéder au parc.

La Ville de Bécancour a déjà étudié la possibilité d'en faire une route pour les voitures, mais le projet était complexe et onéreux.

Cabane dans les bois.

Les gens à vélo, à pied et en cheval peuvent passer par cet endroit pour accéder au parc régional de la rivière Gentilly.

Photo : Radio-Canada

On avait réservé de l'argent, justement, pour le réaménager, le remettre au goût du jour, mais de là à en faire un lien routier [notamment] pour des roulottes, je pense qu'on ne peut même pas y penser. Il y a deux rivières à traverser, il y a un pont assez imposant à construire, explique le maire de Bécancour Jean-Guy Dubois.

Le visage du maire, de profil.

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, affirme que la Ville déploie des efforts pour relancer l'économie du secteur Sainte-Gertrude.

Photo : Radio-Canada

Le groupe de citoyens a l’impression que la Ville n’en fait pas assez pour revitaliser l’économie du secteur. Une accusation que rejette le maire.

Si vous saviez toutes les démarches qu'on a pu faire, à tous les points de vue,  [...] pour essayer de faire avancer, bouger les éléments du secteur..., affirme Jean-Guy Dubois.

Il affirme que la Ville n'a jamais abandonné.

Avec les informations de Camille Carpentier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale