•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pièce de théâtre pour expliquer les millénariaux

Valérie Essiambre, comédienne, Keven Girard, cofondateur du Théâtre du Mortier, Christine Rivest-Hénault, metteure en scène (derrière), et Joëlle Gobeil, cofondatrice du Théâtre du Mortier (devant).

Photo : Radio-Canada / Catherine Paradis

Catherine Paradis

Faire le pont entre les générations par le théâtre, c'est l'objectif d'une pièce qui sera présentée mercredi devant plus de 200 membres du personnel du Cégep de Chicoutimi.

L'institution s'est associée à une troupe de théâtre pour monter la pièce Tarte aux pommes, une oeuvre sur le monde de l'éducation vu par les millénariaux dans le but de mieux guider les enseignants.

On est allés rencontrer des millénariaux, une soixantaine d'étudiants ici au Cégep de Chicoutimi. On leur a posé des questions concernant leur institution, concernant la situation du milieu collégial, donc ç'a sorti toutes sortes de réponses. Ces réponses-là, on les a intégrées au texte, en ajoutant des blagues ici et là pour intéresser le spectateur, mais l'essence du texte de Tarte aux pommes, ce sont les réponses des étudiants qu'ils nous ont données sur leur Cégep.

Keven Girard, cofondateur du Théâtre du Mortier

Pour Joëlle Gobeil, aussi cofondatrice du Théâtre du Mortier, le but n'est pas de défaire les préjugés, mais d'encourager la réflexion. Ce n'est pas une façon de voir qui on est, mais de les amener à voir ce qu'on pense, pour peut-être, oui, changer un peu leur vision. Ils vont avoir une réflexion face à notre génération, a-t-elle imagé.

Cette réflexion est nécessaire dans un contexte où les enseignants vivent souvent des divergences de visions et d'opinions avec les étudiants, notamment sur l'essence même du système d'éducation : la valeur des diplômes et la pertinence des enseignements.

Avec la pénurie de main-d'oeuvre, les jeunes partent directement sur le marché du travail, pas de diplôme.

Héléna Villeneuve, enseignante en littérature

Selon Gabrielle Leblanc, conseillère pédagogique au Cégep de Chicoutimi, les jeunes sont à la recherche de sens. C'est des jeunes curieux qui ont besoin d'un sens, d'un sens aux apprentissages, d'un sens à ce qu'ils font, sur l'objectif à atteindre, c'est des jeunes qui vivent intensément le moment présent, a-t-elle exprimé.

La société change, la technologie change, le contexte change, mais moi, ce que je veux qu'on se rappelle, c'est qu'il n'y a pas tant de barrières que ça entre les générations.

Keven Girard, cofondateur du Théâtre du Mortier

La direction du Cégep de Chicoutimi a sauté dans l'expérience théâtrale à pieds joints à l'occasion d'une journée de perfectionnement du personnel, mercredi. Selon le directeur des études, Christian Tremblay, l'initiative permet de parler pédagogie et créer une réflexion sur un sujet aride et alimenter des ateliers après.

La pièce Tarte aux pommes est d'abord présentée en exclusivité au personnel du Cégep de Chicoutimi, mais ceux et celles qui veulent mieux comprendre les millénariaux sont invités à une prestation publique à la fin mai au Côté-Cour.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation