•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle pneumonie : la santé publique en mode surveillance

Un préposé aux bénéficiaires s'apprête à mettre un masque de protection.

La Chine a fait appel à l'Organisation mondiale de la santé.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Radio-Canada

La santé publique de Toronto surveille l’évolution d’une nouvelle pneumonie virale à Wuhan, en Chine.

L’éclosion semble liée à un marché de fruits de mer. Les autorités chinoises ont demandé l’aide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Aucun cas de cette pneumonie n’a été rapporté à Toronto et la santé publique croit que le risque d’y contracter le virus est très faible.

Cependant, compte tenu du fait que l’aéroport Pearson est une plaque tournante du transport aérien international, elle surveille la situation, en collaboration avec les agences provinciale et fédérale de santé.

Un radiologue examine une radiographie pulmonaire.

Le virus qui cause la pneumonie n’a pas encore été identifié, selon l’OMS.

Photo : getty images/istockphoto/utah778

Une quarantaine de cas avaient été rapportés à l’OMS vendredi, mais ce nombre a augmenté depuis, selon plusieurs médias. Les patients ont été placés en isolement.

On ne rapporte aucun décès.

L’éclosion de cette pneumonie survient au moment où la grippe circule à Toronto. La santé publique rappelle aux gens de se faire vacciner et de prendre les précautions d’hygiène, comme le lavage des mains et le fait de se couvrir la bouche avant de tousser ou d’éternuer.

De son côté, l'OMS recommande aux voyageurs qui présentent des symptômes d'infection respiratoire pendant ou après leur voyage de consulter un professionnel de la santé et de lui préciser quel a été leur itinéraire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé