•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les fermetures de routes affectent les petites communautés

Un camion de livraison devant un dépanneur.

Un dépanneur de Hearst reçoit une livraison de produits d’alimentation.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

En hiver, les fermetures de routes principales sont assez fréquentes dans le Nord de l’Ontario en raison de mauvaises conditions météorologiques ou d’accidents. Ces fermetures ont un impact sur certaines entreprises.

Plusieurs jours par semaine, les épiceries des communautés de la route 11 reçoivent des produits alimentaires par camion provenant de grands centres comme Sudbury ou Toronto.

Les fermetures de routes entraînent des retards dans les livraisons et donc des pénuries de certains produits pour les clients.

Les retards sont encore plus longs quand la communauté est éloignée comme dans le cas de Longlac, dans la municipalité de Greenstone.

Cette communauté est la plus éloignée de la route 11 à recevoir des produits de Toronto.

« Quand la route est fermée, c’est certain que ça nous affecte parce que nos clients s’attendent à voir certains produits sur nos tablettes. On perd plusieurs ventes à cause de cela. »

— Une citation de  Martin Boucher, propriétaire de Longlac Freshmart et Smooth Rock Falls Freshmart

Martin Boucher dit avoir déjà vu un retard de 30 heures pour un camion de livraison.

Cela a eu un impact majeur sur deux jours de vente, précise-t-il.

Martin Boucher, le gérant de l'épicerie de Smooth Rock Falls.

Martin Boucher pose devant des produits dans son épicerie de Smooth Rock Falls.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Les retards ont aussi des conséquences sur la fraîcheur des aliments et raccourcissent la période de vente avant les dates d’expiration.

Dans certaines circonstances, on a dû retourner le camion au complet à notre fournisseur pour une nouvelle expédition, souligne M. Boucher.

Les retards de livraison de produits alimentaires touchent aussi des dépanneurs et des restaurants, comme celui de l’hôtel-motel Companion à Hearst.

Des commerçants déplorent plutôt un problème d’accès et de sécurité publique quand une longue file de camions est immobilisée le long de la route 11 pendant ces fermetures.

Ce fut le cas à Hearst lors d’une importante tempête en novembre dernier.

Ça bloque les entrées de notre commerce. Nos clients ne peuvent pas sortir et même les clients qui voudraient venir chez nous ne peuvent pas entrer parce que les camions sont là, affirme Sylvie Fontaine, de l'Hôtel-Motel Companion.

Une file de camions arrêtés sur une route enneigée.

Une file de camions arrêtés sur la route 11 à Hearst lors d’une fermeture de l’artère qui traverse le Nord ontarien en novembre dernier.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Mme Fontaine estime que les policiers devraient inciter les camionneurs à se rendre dans un stationnement pour désengorger la route.

Elle souligne que les camionneurs ne louent pas de chambres d’hôtel et ne mangent pas généralement dans leur restaurant, donc qu’il n’y a pas d’impact économique positif pour le commerce.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !