•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La glace et le redoux prolongent l'engorgement des urgences

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le stationnement du CHU de Québec.

Le stationnement du CHU de Québec.

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Radio-Canada

La formation de glace liée aux températures clémentes de décembre a causé de nombreuses chutes et accentue l'engorgement des urgences à Québec selon le CHU de Québec - Université Laval.

La gastro et la grippe ne sont donc pas les seuls facteurs qui expliquent les débordements dans les hôpitaux de Québec.

Il y a eu également un redoux, ce qui a occasionné une forme de neige et ça s’est refroidi, confirme Pierre-Patrick Dupont, directeur clientèle des urgences au CHU de Québec - Université Laval, sans chiffrer le nombre de chutes.

Une glace s’est formée. On a des traumatismes au niveau des genoux des poignets, des chevilles. Ça, c’est un autre élément, précise-t-il.

La période des Fêtes est également propice à des visites à l’urgence pour des problèmes de santé mentale.

[La santé mentale] c’est saisonnier et c’est à l’année aussi. Il y a des facteurs durant le temps des Fêtes qui peuvent occasionner certains encombrements dans les urgences, croit le gestionnaire.

Les urgences engorgées de la Capitale-Nationale

  • Le centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL) : 126 %
  • Hôpital Saint-François-d'Assise : 124 %
  • L'Hôtel-Dieu de Québec : 133 %
  • Hôpital de l'Enfant-Jésus : 150 %
  • Hôpital du Saint-Sacrément : 118 %
  • Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec : 120 %

Source : Index Santé

Cliniques d’hiver

La méconnaissance des cliniques d’hiver peut aussi avoir des conséquences sur l’achalandage des urgences, selon M. Dupont.

Je pense qu’il y a peut-être une méconnaissance de la mission des cliniques d’hiver.

Pierre-Patrick Dupont, directeur clientèle des urgences au CHUL

La fermeture de ces cliniques temporaires durant la période des Fêtes peut faire en sorte que plusieurs se sont tournés vers les urgences.

Deux cliniques d’hiver existent à Québec, soit la Cité médicale à Sainte-Foy et Ma clinique, dans le secteur Lebourgneuf. Les heures d’ouverture sont prolongées et du personnel a été ajouté.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !