•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2019, année record en matière de signalements reçus par Échec au crime Regina

Craig Perrault s'adresse aux journalistes.

Le président d'Échec au crime Regina, Craig Perrault, a présenté les données compilées par son organisation lundi.

Photo : Liam Fraser

Radio-Canada

La division réginoise d’Échec au crime (Crime Stoppers, en anglais) a reçu un nombre record de 1295 signalements anonymes au cours de l’année 2019 afin de l’aider à lutter contre la criminalité dans la municipalité.

Cette statistique représente une augmentation de 8,6 % par rapport à la marque précédente qui remontait à 2017. À l’époque, 1192 signalements avaient été signalés à l’organisme.

Les informations obtenues au cours de l’année dernière ont permis de procéder à 25 arrestations, de déposer 62 accusations contre des individus et de résoudre 52 cas.

Selon le président d’Échec au crime Regina, Craig Perrault, ces données s’expliquent notamment par une présence plus importante dans la communauté.

Notre conseil d’administration a fait des efforts pour interagir avec la communauté. C’est un excellent moyen pour nous de faire connaître notre organisme et d’atteindre nos objectifs, indique-t-il.

Craig Perrault ajoute que l’organisme de lutte contre la criminalité a réalisé 11 campagnes de sensibilisation différentes en 2019 et que 6 autres sont déjà prévues pour 2020.

Un rôle essentiel

Le chef du Service de police de Regina, Evan Bray, affirme qu’Échec au crime Regina joue un rôle important afin d'établir des liens entre la communauté et les enquêteurs du Service de police.

Dans le cadre d’une enquête, il faut souvent assembler les morceaux d’un casse-tête et, parfois, il ne manque qu’une seule pièce, explique-t-il. On ne peut pas sous-estimer la valeur des informations qui nous sont transmises [par Échec au crime Regina].

Le maire de Regina, Michael Fougere, est aussi d’avis que l’organisme est essentiel à la Municipalité et que le nombre élevé d’appels anonymes reçus par Échec au crime Regina témoigne de la confiance de la population envers l’organisme.

Nous voyons les résultats aujourd’hui. Le nombre de crimes résolus, le nombre de personnes arrêtées, ce sont tous des signes positifs qui montrent que le programme se développe, affirme-t-il.

Depuis sa création en 1984, la division de Regina d’Échec au crime a reçu plus de 22 600 signalements en provenance des résidents.

Avec les informations de Morgan Modjeski et de Thomas Gagné

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !