•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La sélection des jurés s'amorce dans la tension au procès de Harvey Weinstein

Plan rapproché de Weinstein, de profil, dans l'ombre.

Harvey Weinstein, photographié lundi à New York, est formellement accusé d'agressions sexuelles prédatrices, entre autres.

Photo : Getty Images / Stephanie Keith

Radio-Canada

La sélection du jury a débuté mardi au procès pour viols de Harvey Weinstein, à New York, le juge ayant refusé un report réclamé par la défense. Autrefois l'un des producteurs les plus puissants d'Hollywood, l'homme âgé de 67 ans a plaidé non coupable à des accusations de viol et d'agression sexuelle criminelle.

Dès le début de l'audience, vers 9 h 30, la défense a demandé à ce que le tribunal retarde la sélection du jury, étant donné les nouvelles accusations portées contre Weinstein lundi à Los Angeles. Elles font les manchettes et la défense ne croyait pas possible de composer un jury impartial. C'est comme Noël, pour la poursuite : l'accusé est traîné dans la boue partout, a lancé Arthur Aidala, un des avocats de Weinstein.

Le juge James Burke a toutefois refusé de retarder la sélection.

La poursuite a quant à elle demandé à ce que Harvey Weinstein soit incarcéré pendant son procès à New York. Elle a fait valoir que l'accusé avait de grandes ressources financières, qui pourraient lui permettre de fuir la justice. Il pourrait d’autant plus sentir la soupe chaude en raison des nouvelles accusations. L'accusé risque fort de réaliser que la preuve est accablante, a noté la procureure Joan Illuzzi.

Le juge Burke a aussi rejeté cette requête.

Le magistrat a par ailleurs sévèrement réprimandé Weinstein parce qu’il utilisait son téléphone cellulaire dans la salle d’audience, ce qui est interdit. Très irrité, le juge Burke a signalé qu’il l’avait averti plusieurs fois lors d'audiences précédentes.

Weinstein a tenté de répliquer, mais le magistrat l'a exhorté à profiter de son droit au silence, menaçant même de le faire incarcérer s’il ne respectait pas la règle.

Voulez-vous vraiment passer le reste de vos jours en prison juste pour avoir texté en contradiction avec les règles de la Cour?

James Burke, juge, à l'intention de Harvey Weinstein

Un des avocats de Weinstein s'est alors excusé en son nom.

Une première vague de jurés potentiels est entrée un peu plus tard dans la salle.

Chacun des 120 candidats s'est vu remettre un formulaire comportant 72 questions. Les candidats, de tous les horizons, y étaient invités à indiquer, par exemple, s'ils avaient déjà été victimes d'agression sexuelle ou de violence conjugale, à quels groupes ou organisations ils appartiennent, quels types d'activité ils aiment faire, ou encore s'ils travaillent dans le domaine du divertissement.

La sélection des jurés devrait durer deux semaines, si tout se passe rondement.

Dans son ensemble, le procès doit se dérouler sur six à huit semaines.

Qui sont les plaignantes?

Plus de 80 femmes ont publiquement accusé Weinstein d'inconduite sexuelle, contribuant à alimenter le mouvement #MeToo au cours des deux dernières années. Les accusations criminelles portées contre lui ne concernent toutefois que trois d’entre elles, et seulement deux directement.

Mimi Haleyi, ancienne assistante de production d'une émission de télévision de la Weinstein Company, a déclaré que Harvey Weinstein lui avait imposé des relations sexuelles orales chez lui, à Manhattan, en juillet 2006.

Les procureurs ont aussi accusé Weinstein d'avoir violé une autre femme en mars 2013 à Manhattan. Elle n'a pas été identifiée publiquement.

L'actrice Annabella Sciorra, surtout connue pour son rôle dans la série Les Soprano, doit aussi témoigner. Elle a déclaré que Weinstein l'avait violée chez elle, à Manhattan, en 1993.

Weinstein a déclaré que toutes les relations sexuelles qu'il avait eues étaient consensuelles.

Plan moyen de Mme Sciorra.

L'actrice Annabella Sciorra en janvier 2019, lors d'un événement soulignant le 20e anniversaire de la série «Les Soprano».

Photo : Associated Press / Charles Sykes

Quelles accusations ont été retenues?

Weinstein est accusé d'un acte sexuel criminel au premier degré contre Haleyi, et de viol pour l'allégation de 2013. Il est accusé d'agression sexuelle prédatrice pour les deux allégations.

L'allégation de Mme Sciorra est trop ancienne pour être à la base d'une accusation distincte, mais constitue un élément crucial des accusations d'agression sexuelle prédatrice, qui obligent les procureurs à établir qu’il y a eu récurrence de crimes sexuels graves.

L’accusation d’agression sexuelle prédatrice est la plus grave de celles qui pèsent sur Weinstein. Elle est passible d'une peine maximale de prison à vie.

Qui témoignera contre Weinstein?

Les deux plaignantes et Mme Sciorra sont presque certaines d’être appelées à témoigner dans un procès qui pourrait durer jusqu'à huit semaines.

Les procureurs pourraient appeler trois autres femmes pour témoigner de leurs rencontres avec Weinstein, même s'il n'est pas formellement accusé de crimes contre elles. Leurs témoignages viseraient alors à renforcer les accusations en montrant que Weinstein avait un comportement récurrent.

Les procureurs ont également déclaré qu'ils comptaient appeler Barbara Ziv, professeure à l'Université Temple en Pennsylvanie, pour témoigner en tant qu'experte sur les traumatismes résultant d'une agression sexuelle.

Plan rapproché de Me Rotunno.

L'avocate Donna Rotunno, photographiée lundi à New York, est spécialisée dans la défense d'hommes accusés d’agressions sexuelles.

Photo : Reuters / Jeenah Moon

Quelle est la stratégie de la défense?

Alors que les accusés et leurs avocats évitent généralement de révéler leur stratégie avant les procès, quelques indices ont filtré.

L'avocate principale de Weinstein, Donna Rotunno, a indiqué à Reuters que Weinstein avait une multitude de témoins prêts à intervenir. Elle a déclaré que la défense présenterait des courriels et des textos pour prouver que les accusatrices de Weinstein avaient maintenu des relations avec lui après les faits qu’elles lui reprochent.

Les avocats du sexagénaire ont également déclaré qu'ils prévoyaient appeler à la barre la psychologue Deborah Davis, de l'Université du Nevada à Reno, pour témoigner en tant qu'experte dans le domaine de la mémoire, ce qui laisse penser qu’ils pourraient remettre en question les souvenirs des plaignantes.

Y a-t-il d’autres actions légales qui pèsent sur Weinstein?

Même s'il est acquitté à Manhattan, Weinstein fait face à des accusations criminelles distinctes annoncées lundi par les procureurs de Los Angeles, comme mentionné précédemment.

Weinstein est accusé d'avoir violé une femme et d'en avoir agressé sexuellement une autre en 2013, a déclaré le procureur de Los Angeles, Jackie Lacey. Les plaignantes n’ont pas été identifiées.

Me Rotunno a refusé de commenter immédiatement ces accusations.

Avec les informations de Geneviève Garon et de Reuters

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Procès et poursuites

International