•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il faut limiter et encadrer » les locations à court terme à Gatineau, plaide le conseiller Tessier

L'icône de l'application d'Airbnb

L'icône de l'application d'Airbnb.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Municipalité de Gatineau devrait examiner cette année une proposition de règlement permettant de limiter et d'encadrer les locations à court terme de type Airbnb.

La Ville de Gatineau se penche sur la question. Cela fait partie du plan de travail qui a été adopté par le conseil municipal pour la Commission sur l'aménagement du territoire, l'habitation et l'environnement pour l'année 2020, a indiqué le conseiller municipal du district de Hull-Wright, Cédric Tessier, en entrevue à l'émission Les matins d'ici.

La Commission [...] soumettra une recommandation au conseil municipal quant à l’adoption d’un cadre réglementaire pour la gestion des Airbnb et des autres usages similaires, précise une porte-parole de la Ville de Gatineau par courriel.

Vendredi dernier, le Service de police de la Ville de Gatineau (SPVG) est intervenu pour mettre fin à une fête rassemblant plus d’une centaine de jeunes dans une maison de la rue Leduc, dans le Vieux-Hull, disponible en location sur la plateforme Airbnb.

C'est une problématique au centre-ville, a commenté le conseiller Tessier, tout en reconnaissant qu'il existait des adresses problématiques un peu partout sur le territoire de Gatineau.

Cédric Tessier, en entrevue devant la Maison du Citoyen, rue Laurier.

Le conseiller Cédric Tessier estime qu'il faudrait encadrer les locations à court terme (archives).

Photo : Radio-Canada

Ça pose des problèmes dans les quartiers résidentiels, parce que ce genre de locations là, c'est vraiment à but touristique, a-t-il souligné.

Si on a ces locations-là dans des milieux résidentiels, c'est certain qu'il y a des conflits d'usage qui arrivent, comme ce qui s'est passé en fin de semaine.

Cédric Tessier, conseiller du district de Hull-Wright

Un règlement provincial qui aide les municipalités

Le gouvernement du Québec a de son côté adopté une réglementation dans les derniers mois pour encadrer les locations à court terme et permettre aux municipalités d'ajouter d'autres règlements, a rappelé le conseiller Tessier.

Ainsi, les propriétaires pourront louer leur résidence principale sur des plateformes comme Airbnb, mais ils devront d'abord obtenir un numéro d'enregistrement et l'afficher sur toutes leurs annonces. Pour un logement secondaire, il faudrait aussi obtenir une attestation de classification.

Selon moi, il faut limiter et encadrer ce genre de location là. C'est sans parler de la pénurie de logements. Il y a des logements comme ça qui pourraient être loués à des locataires à long terme.

Cédric Tessier, conseiller du district de Hull-Wright

La Ville de Gatineau soutient par courriel qu'elle analyse la situation pour proposer des avenues de solution, notamment en examinant la réglementation adoptée par d'autres municipalités.

De l'autre côté de la rivière des Outaouais, la Ville d'Ottawa a mis en place à la fin novembre une nouvelle réglementation pour une période de trois ans.

Les propriétaires et les occupants pourront ainsi louer leur résidence principale – soit celle où ils habitent – sur des plateformes comme Airbnb, Vrbo, HomeAway et Flipkey. Ils ne pourront plus toutefois louer leur sous-sol.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !