•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le système de santé en crise au Nouveau-Brunswick, selon Blaine Higgs

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick reconnaît que le système de santé du Nouveau-Brunswick est dans une période de grande crise.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Après la fermeture de services de soins dans plusieurs hôpitaux de la province, le premier ministre du Nouveau-Brunswick reconnaît que le système de santé traverse une période de grande crise.

C'est une situation de crise. Et il est important d'avoir de vraies discussions là-dessus, explique le premier ministre.

Plus de 21 services de soins ont été fermés ou réduits, dans différents établissements de la province, à cause du manque de personnel. On pense, par exemple, à l'interruption des soins obstétriques à l’Hôpital Régional de Campbellton.

Un corridor d'hôpital avec des civières et des personnes alitées.

L’une des composantes de cette crise est le manque de personnel dans les hôpitaux de la province.

Photo :  CBC / Paul Chaisson

Pour faire face à cette situation, le premier ministre annonce vouloir faire des changements majeurs, mais il n’a pas donné de détails.

Blaine Higgs n'a pas précisé si les services allaient être concentrés dans certains hôpitaux.

Nous devons faire [ces changements] de manière à gérer nos services de santé et nous ne devons pas seulement les gérer, mais aussi les entretenir, les soutenir, et les faire croître.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Étant donné que le gouvernement conservateur de Blaine Higgs est aujourd’hui minoritaire, il n’est pas dans une position idéale pour entreprendre ce type de grandes réformes.

Qu’importe, cela ne semble pas déranger le premier ministre qui explique que ce réaménagement des services de santé est essentiel.

L'an prochain, vous parlerez peut-être à un autre premier ministre, parce que mon gouvernement aura tenté de régler les problèmes et il n'y aura pas survécu.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick.

Le premier ministre néo-brunswickois soutient même que cette réforme est plus importante que la pérennité de son gouvernement.

Je vais regarder en arrière et dire : j'ai perdu en faisant la bonne chose et je pense que je peux vivre avec ça.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Santé