•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Il y aura de la compétition » : la course à la chefferie des verts s'ouvre en C.-B.

La députée du parti vert Sonia Furstenau (à gauche) et l'ancien chef Andrew Weaver répondent aux questions des médias à Victoria, en Colombie-Britannique.

La députée du Parti vert Sonia Furstenau n'a pas déclaré si elle se lancera dans la course pour succéder à Andrew Weaver.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Radio-Canada

La course à la chefferie du Parti vert de la Colombie-Britannique s'entame officiellement lundi, et même si aucun candidat ne s’est lancé dans l’arène pour l'instant, le chef intérimaire, Adam Olsen, s'attend à une forte compétition.

Au cours des prochains mois, les gens vont commencer à intensifier leur campagne et à se faire connaître, estime ce dernier, député de la circonscription Saanich North and the Islands.

J'ai le sentiment qu'il y aura de la compétition.

Adam Olsen, chef intérimaire

Pressentie pour prendre la tête du parti, la députée de Cowichan Valley, Sonia Furstenau, est en réflexion. C'est une chose à laquelle je réfléchirai pendant un certain temps, mais, pour le moment, je me concentre sur le travail que nous devons faire ici, a-t-elle déclaré après l'annonce de la démission d'Andrew Weaver, le chef du Parti vert.

La députée des verts Sonia Furstenau en conférence de presse devant l'Assemblée législative.

La députée Sonia Furstenau a été élue à l'Assemblée législative de la Colombie-Britannique sous la bannière des verts lors des élections provinciales de 2017.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Un plus grand nombre de personnes pourront faire valoir leur choix, puisque le vote n’est plus réservé aux membres et que l'âge pour y accéder sera abaissé à 16 ans. Le vote aura lieu en ligne et au téléphone pour ceux qui n'ont pas accès à Internet.

En décembre, Adam Olsen a succédé à Andrew Weaver, député vert d.Oak Bay, qui a annoncé sa démission en octobre dernier après quatre ans à la tête de la formation politique. 

Selon les règles du parti, en acceptant le rôle de chef par intérim, il renonçait à présenter sa candidature. Il a pris sa décision après avoir eu des discussions avec sa famille, explique-t-il.

Le nouveau chef sera élu en juin prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Politique provinciale