•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fraude à eHealth : les informations des Saskatchewanais sécurisées, confirme son PDG

Des mains sur un clavier, dans le noir.

La Gendarmerie royale du Canada a été informée de la cyberattaque dimanche matin.

Photo : Reuters / Kacper Pempel

Radio-Canada

Le système informatique de la plateforme eHealth, à l’intérieur de laquelle se trouvent les informations médicales confidentielles des Saskatchewanais, a été la cible d’une cyberattaque dimanche.

Le président-directeur général de la plateforme en ligne, Jim Hornell, a toutefois assuré, lors d’un entretien téléphonique, que les données personnelles des habitants de la Saskatchewan sont sécurisées et qu’aucune information confidentielle n’a été volée.

Il semble que quelqu’un ait trouvé un moyen d’infiltrer notre système afin de soutirer certaines de nos informations , affirme-t-il.

Ce dernier ajoute que la Gendarmerie royale du Canada a été contactée dès qu’un logiciel antivirus a commencé à envoyer des alertes au personnel de l’organisation, dimanche matin.

De plus, selon M. Hornell, les malfaiteurs ont également verrouillé le système informatique et exigé qu’une somme d’argent leur soit payée avant de libérer l'accès à la plateforme en ligne.

Nous ne voulons en aucun cas négocier avec eux pour le moment.

Jim Hornell, président-directeur général d’eHealth

Jim Hornell indique que des milliers d’attaques sont tentées sur sa plateforme en ligne chaque jour et que son équipe travaille constamment pour empêcher qu’une situation semblable ne se produise.

D’ailleurs, les employés d’eHealth ainsi que du personnel de Microsoft et de Cisco Systems examinent actuellement 110 serveurs qui pourraient avoir été victimes de cette cyberattaque afin d’évaluer les dommages et restaurer les informations importantes.

Nous voulons comprendre comment ils ont pu avoir accès à notre système informatique, mentionne M. Hornell.

Le NPD se dit préoccupé

Les gens devraient pouvoir être certains que leurs dossiers sont en sécurité. C’est la plus importante responsabilité d’eHealth, affirme la porte-parole néo-démocrate en matière de santé, Vicki Mowat. 

Elle estime que le Parti Saskatchewanais a constamment miné la capacité d’eHealth à livrer les résultats auxquels les citoyens s’attendent

Selon Vicki Mowat, le gouvernement de Scott Moe doit montrer qu’il prend au sérieux cette cyberattaque et doit prouver aux gens touchés qu’elle n’a pas compromis la sécurité ou l’intégrité de leurs données.

Avec les informations de Geoff Leo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Cybersécurité