•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des produits de vapotage de cannabis en vente légalement malgré certaines inquiétudes

Deux produits de vapotage sur une tablette.

Des produits de vapotage contenant du cannabis sont aussi offerts en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Francis Beaudry

Radio-Canada

Alors que certains experts et le Conseil des médecins hygiénistes en chef appellent à la vigilance, les produits de vapotage de cannabis autorisés par Santé Canada sont graduellement mis en vente légalement en Ontario depuis lundi.

Tous nos produits sont fournis par des producteurs titulaires d’une licence de Santé Canada et tous les produits qui sont vendus doivent passer par un processus de certification avec Santé Canada et sont accompagnés d’un certificat d’analyse que nous recevons pour savoir d’où vient le cannabis, d’où le produit vient et quels types de substances sont dans le produit, précise Daffyd Roderick, directeur des communications de la Société ontarienne du cannabis.

[La réglementation] c'est l'avantage d'un marché légal, car à l'heure actuelle vous pouvez acheter des produits de vapotage sur le marché noir et vous ne savez pas ce qu'ils contiennent et ils ne sont pas réglementés.

Daffyd Roderick, directeur des communications de la Société ontarienne du cannabis

Sur son site Internet, Santé Canada l'admet pourtant : Le vapotage comporte des risques et ses possibles effets à long terme sur la santé ne sont toujours pas connus.

Martin Juneau, cardiologue et directeur de la prévention à l’Institut de cardiologie de Montréal, appelle donc les gouvernements à la prudence. Moi, j’attendrais quelque temps pour être sûr que les produits sont sécuritaires, dit-il.

Dans un communiqué publié lundi, le Conseil des médecins hygiénistes en chef fait aussi une mise en garde et des recommandations en affirmant que vu les préoccupations actuelles liées à la maladie pulmonaire associée au vapotage ainsi que la compréhension globale limitée des risques du vapotage à court et à long terme, le choix le plus sûr pour les personnes qui consomment du cannabis est d’éviter de fumer ou de vapoter des extraits de cannabis.

Les recommandations du Conseil des médecins hygiénistes en chef :

  • N’utilisez que des produits de vapotage de source légale et réglementée.
  • Utilisez les produits de vapotage aux fins prévues seulement.
  • Limitez la quantité consommée et la fréquence de consommation.
  • Lisez toujours l’étiquette pour connaître la concentration du produit.
  • Évitez d’inspirer profondément et de retenir votre souffle.
  • Évitez de consommer d’autres substances psychoactives, comme de l’alcool, quand vous consommez du cannabis.

Plus de détails sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada (Nouvelle fenêtre)

En date du 31 décembre 2019, 15 cas de maladie pulmonaire associée au vapotage ont été signalés à l'Agence de la santé publique du Canada, dont 4 en Ontario, 5 au Québec et 3 en Colombie-Britannique. Sur les 15, 3 patients ont dit avoir vapoté du THC (l'ingrédient psychoactif de la marijuana) seulement et 3 autres ont dit avoir vapoté un mélange de nicotine, de THC et d'autres substances. L'Agence de la santé publique précise que ces informations sont de simples déclarations des patients et n'ont pas été validées.

La loi en vigueur au Canada interdit l'ajout de certains additifs, dont l'acétate de la vitamine E, aux produits de vapotage de cannabis. Martin Juneau explique qu'en effet cette substance est très toxique pour les poumons et est à l'origine de nombreux cas de maladies pulmonaires graves aux États-Unis et au Canada. Mais il reste qu’il y a peut-être des cas qui étaient sensibles au THC. Ça ne semble pas [être le cas], ça semble vraiment dû aux additifs, mais j’avoue que la prudence est peut-être de mise de ce côté-là, ajoute le cardiologue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !