•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel à Saint-Gilles : les jeunes étaient « très sécuritaires »

Ève-Marie Routhier regarde le journaliste. C'est une jeune femme dans la vingtaine, aux cheveux blonds.

Ève-Marie Routhier, la soeur de Jérémie, lors d'un entretien.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La sœur de Jérémy Routhier, ce jeune homme qui a perdu la vie dans un accident de la route jeudi dernier, est convaincue que la vitesse ne peut expliquer la mort de son frère et celle de son amoureuse, Catherine Poulin.

On veut juste dire aux gens que c’étaient des personnes très sécuritaires, parfois trop sécuritaires pour des jeunes de 17 ans, explique Ève-Marie Routhier.

Il écoutait tout le temps ce que mes parents lui disaient. Jamais il n’aurait fait quelque chose contre eux, confie la jeune fille, empreinte d’émotions.

Son frère aurait fréquemment indiqué être une tortue sur les routes, démontrant l’importance qu’il accordait à la sécurité.

Deux personnes assises sur un banc d'église, face à face

Entretien avec Ève-Marie Routhier, soeur de Jérémy

Photo : Radio-Canada

Le véhicule conduit par la jeune femme a frappé de plein fouet une autre voiture qui venait en sens inverse jeudi soir dernier, sur la route 218, entre Saint-Lambert-de-Lauzon et Saint-Gilles.

Les funérailles de Jérémy Routhier et Catherine Poulin auront lieu le 12 janvier, à Thetford Mines.

Le MTQ doit reprendre la gestion de la 218, selon le maire

À la suite de l'accident mortel qui a coûté la vie aux deux adolescents, le maire de Saint-Gilles plaide pour que le ministère des Transports reprenne la gestion de cette route cédée à la municipalité en 1993.

Selon lui, les travaux effectués pour rendre la 218 plus sécuritaire depuis 1986 ne suffisent pas.

Robert Samson dit espérer une réponse du MTQ d'ici la fin de l'hiver quant à la reprise de la gestion de la route ou l'interdiction de véhicules lourds sur le tronçon. Sinon, le maire évoque des moyens de pression, tel qu'un blocus de la route.

Dans un long courriel, Robert Samson, est revenu sur les circonstances entourant l’accident mortel qui a coûté la vie Jérémie Routhier et Catherine Poulin, tous deux originaires de la région de Thetford Mines.

Nous sommes d’ailleurs en démarche pour rendre cette responsabilité au MTQ, ajoute M. Samson, qui précise que la gestion de la route a été jadis imposée par le MTQ.

La municipalité rappelle avoir multiplié les demandes entre 2000 et 2010 auprès du gouvernement.

Route dégagée

Le maire croit que la route était toutefois sécuritaire au moment de l’accident, jeudi dernier.

« Pour avoir vérifié, je peux dire que la route était dans un état sécuritaire au moment de l’accident »

— Une citation de  Robert Samson, maire de Saint-Gilles de Lotbinière

À 23 h ce jour-là, les tests de freinage étaient concluants et après plusieurs heures de fermeture de la route, aucune des instances présentes sur les lieux n’a demandé à ce qu’une intervention soit effectuée avant de la rouvrir.

Une scène d'accident sur la route 218, entre Saint-Lambert-de-Lauzon et Saint-Gilles-de-Lotbinière.

L'accident mortel est survenu vers 23 h, jeudi soir

Photo : Radio-Canada

Un règlement pour interdire les transports lourds

Le conseil municipal de Saint-Gilles a récemment voté un règlement pour interdire la circulation lourde dans le secteur de l’accident. Ce règlement doit toutefois être adopté par le MTQ avant d’entrée en vigueur.

Nous serons attentifs aux recommandations qui pourront survenir à la suite à cet accident, conclut l’élu.

Le MTQ indique qu'il reviendra sur les demandes du maire au courant de la semaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !