•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouveaux problèmes découverts sur les Boeing 737 MAX

Des appareils sur le tarmac de l'aéroport.

Les nouveaux problèmes de conception découverts concernent le câblage dans la queue des Boeing 737 MAX.

Photo : Reuters / Lindsey Wasson

Radio-Canada

De récentes inspections de sécurité ont révélé la présence de problèmes de câblage sur les Boeing 737 MAX qui sont cloués au sol depuis des mois dans le monde à la suite de problèmes du système de pilotage qui ont entraîné deux écrasements.

Selon The New York Times, ces nouveaux problèmes qui concernent cette fois le câblage électrique qui contrôle la queue de l’avion ont été découverts en décembre dernier dans le cadre d’inspections ordonnées par l’Administration fédérale de l’aviation américaine (FAA).

Il s’agirait de deux faisceaux de fils installés trop près l’un de l’autre dans la queue de l’appareil.

Ce défaut de conception pourrait, selon les informations transmises à la FAA, causer un court-circuit et, dans le pire des cas, un écrasement des Boeing 737 MAX qui sont interdits de vol jusqu’à nouvel ordre en attendant que Boeing règle les problèmes de sécurité à bord de son avion-vedette.

L’inspection de sécurité qui a permis la découverte de ces problèmes de câblage fait partie du processus de révision imposée par la FAA en vue de l’obtention par Boeing d’une nouvelle certification qui doit permettre à l’appareil de voler de nouveau.

Un porte-parole de Boeing a déclaré à CNN qu'il est trop tôt pour déterminer si ce problème de câblage nécessitera des modifications sur les 800 appareils 737 MAX déjà construits.

Selon Boeing, si c’était le cas, ce problème de câblage serait relativement simple à régler.

Le constructeur dans la tourmente

Rappelons que les 737 MAX 8 et 9 ont été interdits de vol en mars 2019 en raison de défaillances dans le logiciel anti-décrochage de l’appareil. Celles-ci sont responsables de la mort de près de 350 personnes lors d'écrasements survenus en Indonésie et en Éthiopie.

Ces deux accidents survenus à quelques mois l’un de l’autre ont plongé Boeing dans la plus grave crise de toute son histoire.

Les enquêtes ont mis en cause le logiciel anti-décrochage MCAS de la nouvelle génération de Boeing 737.

Or, les correctifs promis par le constructeur américain n'ont toujours pas été validés. L'apparition d'autres problèmes, de certification notamment, a aussi fait en sorte qu'aucune date de remise en service n'a été fixée pour les 737 MAX jusqu'à présent.

La crise que traverse Boeing a également provoqué le congédiement de son PDG Dennis Muilenburg, qui s’est fait montrer la porte le 23 décembre dernier après des mois de crise.

Le cours de l'action de Boeing a chuté de 21 % sur les marchés et la compagnie doit faire face à des dizaines de milliards de dollars de frais liés à l'immobilisation au sol de centaines de ses appareils.

Le modèle 737 MAX est le plus gros vendeur de Boeing, avec près de 5000 exemplaires commandés par des compagnies aériennes du monde entier.

L'interdiction de vol du 737 MAX a également causé d'importantes difficultés aux transporteurs du monde entier, obligés de remiser des dizaines, voire des centaines d'appareils jusqu'à nouvel ordre. Sans compter d'autres transporteurs qui ont vu la livraison des nouveaux 737 MAX qu'ils ont achetés compromise par les difficultés de Boeing.

Le 16 décembre dernier, Boeing a même dû annoncer la suspension de la production du 737 MAX à compter de janvier pour une durée indéterminée à défaut de savoir quand les 737 MAX pourront voler de nouveau.

Avec les informations de The New York Times, et CNN

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !